Home Economie Le projet de loi de Finances Initiale 2023 présenté devant les conseillers...

Le projet de loi de Finances Initiale 2023 présenté devant les conseillers du CNT

61
0

La présentation du projet de loi de Finances Initiale pour l’exercice 2023, a eu lieu lundi 12 décembre 2022 dans l’hémicycle du palais du peuple à 11 heures sous la direction du président du Conseil National de la Transition (CNT), Dr Dansa Kourouma. C’était en présence du Pool économique du gouvernement (les ministres de l’Économie et des Finances, du Budget, du Plan et de la Coopération Internationale, ainsi que le Gouverneur de la Banque Centrale de Guinée (BCRG).

La loi de finances Initiale (LFI)) est l’expression chiffrée de la politique de développement du gouvernement sur l’échelle d’une année. Elle intègre les grandes hypothèses macroéconomiques, la politique monétaire, les projections du gouvernement dans les secteurs stratégiques et prioritaires de l’État.

Dans son discours, le ministre du Budget, Dr Lancinè Condé, a indiqué : « Le projet de Loi de Finance Initiale 2023, que j’ai l’honneur de vous présenter, est la deuxième Loi initiale depuis le 05 septembre 2021. Il vise à approfondir la mise en œuvre de la vision du CNRD en matière de gouvernance publique pour doter nos administrations publiques de moyens indispensables à la préparation et à l’impulsion du développement durable ».

Dans la même lancée, le projet de loi de Finances Initiale 2023 qui vous est soumis, pour examen et adoption, a été préparé dans un contexte caractérisé essentiellement :

-Au niveau national, par la finalisation du Programme de Référence Intérimaire (PRI) qui précise la vision programmatique du Gouvernement de la Transition.

-Au niveau international, par le ralentissement de l’économie mondiale résultant de la crise Russo-Ukrainienne et la persistance de certains effets de la COVID_19. Pour terminer, je sollicite le vote favorable de ce projet par votre Auguste Assemblée afin de permettre au gouvernement de poursuivre assidûment ses efforts de développement.

De son côté la ministre du plan et de la coopération internationale, Me Rose Pola Pricémou : « Je pense que le ministre du Budget a bien orienté le cadrage budgétaire, c’est la partie investissement qui concerne le ministère du Plan, de façon globale l’ensemble des orientations du développement que nous voulons pour le pays soit respecté dans l’élaboration de ce budget 2023, et c’est ce qui a été fait. Les principaux actes qui seront non seulement la rectification institutionnelle, la construction d’infrastructures routières et autre infrastructures de service public, l’agriculteur, le numérique … seront entre autres des projets prioritaires en 2023 », a fait savoir la ministre du Plan et de la Coopération internationale.

AGP