Home Politique Le PM préside la cérémonie d’ouverture de la 2nd revue du portefeuille...

Le PM préside la cérémonie d’ouverture de la 2nd revue du portefeuille actifs des projets financés par la BID en Guinée

272
0

« Booster le DialoguePays » etrenforcer le partenariat stratégiqueavec laBanque Islamique de Développementquiaccompagne et soutienla Guinée depuis les années 70, c’est sous ce leitmotive qu’était placéela grande Revue du portefeuille actifs des projetset programmes d’investissements publics financés par la BIG en Guinée. L’événement qui a mobilisé lemardi 21 décembre 2022, des membres du Gouvernement, des hauts cadres de l’administration centrale et surtout les coordonnateurs des unités de gestion des projets figurant dans le portefeuille a été rehaussé par la présence effective duPremier Ministre, Chef de Gouvernementen compagnie duMinistre de l’Economie et des Finances, Gouverneur Pays dela BID enGuinée.

La BID est partenaire historique et stratégique de la Guinée rappelera avec justesse et joie le Représentant Résident du Groupe en Guinée.M Alpha Bacar Diallose réjouira de la qualité et de la solidité de ce partenariat, affirmant que la BID est l’une des rares institutions de financement du développement qui n’a jamais arrêté sa coopération avec la Guinée en dépit des contingences socio-économiques et politique :« la BID a toujours été là, aux coté des populations en accompagnant le Gouvernement dans la mise en œuvre des projets de développement qui impactent le quotidien des Guinéens. »Le représentant résident de la BID précisera d’ailleurs que son Institution a injecté depuis le 5 septembre 2021, plus de 500 millions de dollars additionnels pour le financement de projets en faveur du pays.

Il est important de rappeler cette grandeInstitution de financement du Développementest trèsprésente en Guinéeà travers27 Opérationsdont sept (7)assistance techniquespour un engagement(en termes d’enveloppe) d’Un milliard 50 millions de dollars américain.Un niveau d’engagement faisant de la BID un des tous premiers partenaires au dévelopment de la Guinée.

En effet, Il s’agit d’un portefeuille bien garni avec notamment18 (projets nationaux) pour une enveloppede 933 millions de dollarset 2 projets (sous-régionaux)financés à hauteur 123 millions de dollars US.De 1976 à date :le total des approbations du Groupe dela BIDen faveurde la Guinée estestimé à plusde 2 milliards de dollars.La coopération s’est renforcée depuis 2016 avec de grandes amélioration en termes d’engagement de la BID en Guinée mêmesi la capacité d’absorptiondes ressources (près de 50%) demeure le talon d’Achille de ce partenariat (coté guinéen).

C’est pourquoi, le Gouverneur pays de la BIDMinistre Moussa Cisséa souligné tout l’intérêt que le Gouvernement attache à la performance de ce portefeuille :« Cette revue vise notamment à améliorer la capacité d’absorption de notre pays à travers : l’identification des difficultés que rencontrent les projets sur le terrain ; la proposition de solutions en vue d’une meilleure mise en œuvre des projets ; l’amélioration du niveau de décaissement des projets et programmes ; et la mise en place d’un mécanisme et d’outils permettant de renforcer le dispositif de suivi-évaluation des investissements publics. La revue contribuera également à garantir la bonne gouvernance et à accélérer la construction et la réhabilitation des infrastructures économiques, socioéducatives et sanitaires et la promotion d’une agriculture durable et productive. »confiera le Ministre de l’Economie et des Finances.

Et dans le but d’avancer en termes de résultats,le Ministre Moussa Cisséa exhorté les participants à capitaliser les recommandations de la dernière revue :«Ces recommandations se résumaient en huit (8) points, à savoir : accélérer le processus de clôture de certains vieux projets ; renforcer le processus de maturation des projets et programmes ; accélérer le processus de démarrage des projets ; renforcer la gestion des projets axée sur les résultats ; assurer un meilleur suivi de la coordination du portefeuille ; veiller à la mobilisation effective des fonds de contrepartie en temps opportun et à leur usage rationnel ; renforcer le processus de passation des marchés ; et garantir une gestion financière plus rigoureuse. »

Les défis (et grands enjeux) identifiés à l’ouverture des travaux, les participants travailleront en plénière et travers des échanges conduits par leDirecteur National des InvestissementsPublics, M Ibrahima Sory Camara et son staff(suivant l’esprit de refondation) à trouver des solutionsefficacesauxproblématiques,obstacles,goulots d’étranglement quientravent oufreinentles performance duportefeuille actif des projets et programmes d’investissements publicsfinancés par la BID en Guinée.

En ce qui concerneles goulots d’étranglements, on pourra mentionner au compte de la partie nationale les difficultés se situent au niveau de la lenteur dansle processus de sélectiondes Unités de Gestion de Projets (UGP) et leur mise en place ;la faiblemaîtrise des procéduresdu bailleurs par les UGP de projets ; le retard dans la mise àdisposition des fonds de contrepartie guinéenne ;le faiblesuivides projets et programmes surle terrain; etles multiplesprorogations de certains projetsqui affectentl’efficacité duportefeuille actif.

Pour ce qui est la BID on se plaint souvent, coté guinéen du retardimportant dans l’obtention desAvis de Non-Objection(ANO) ; et des revuesà posterioripour certains marchés (en termes de seuil).

Soulignons que cetteseconde Revue intervientdans un contexte particulier avec d’une part, l’adoption récente parle CNTdu (PRI) leProgramme de Référence Intérimairepour l’échéance « 2023-2025 » UnProgramme de référencequi dansses piliersintegrent lesaxes majeursde laVision du Chef de l’Etat et du Gouvernement notamment :l’Action sociale,l’emploi et employabilité,les Infrastructures et l’assainissement.Sans oublierqu’on a (en perspective) tout ce travail de fondautourdela nouvelle stratégie quinquennale d’intervention du Groupe de la BID en Guinée.

La grande revue a été marquée parla signature de contrats de performance entre les ministres sectoriels, les coordonnateurs des unités de gestion des projets et le Ministre Poussa Cissé,Gouverneur pays de la BID en Guinée: «Cette initiative permettra : de formaliser davantage la relation de redevabilité des UGP vis-à-vis des ministres sectoriels ; de garantir la bonne gouvernance dans la gestion des projets ; et de renforcer le mécanisme de suivi-évaluation des projets. Ces contrats feront l’objet d’évaluation par un Comité interministériel qui sera mis en place par un arrêté ministériel. Ainsi, les résultats issus de ces évaluations seront déterminants pour la reconduction du contrat d’un Coordonnateur. »indiquera le Ministre de l’Economie et des Finances.

Pour mémoire, le portefeuille de la BID en Guinée couvreles secteurs des infrastructures, les routes,l’énergie, l’eau,l’assainissement,l’agriculture commerciale, le monde rural, la santé, l’éducation, l’assistance techniqueet le renforcement des capacités.

Service Communication, Relations Publiques.