Home Afrique Allemagne: Armin Laschet élu président de la CDU pour continuer l’ère Merkel

Allemagne: Armin Laschet élu président de la CDU pour continuer l’ère Merkel

164
0

En Allemagne, Armin Laschet succède à Annegret Kramp-Karrenbauer, à la présidence de la CDU. En lice avec deux autres candidats, il a été désigné ce samedi matin par les délégués du parti réunis en congrès. Ils ont fait le choix de la continuité, puisque ce modéré était le candidat d’Angela Merkel.

Armin Laschet l’a emporté avec 521 voix contre 466 pour Friedrich Merz. Le nouveau président de la CDU incarne la continuité avec l’ère Merkel, dont il est un fidèle. Il a tenu ce matin un discours émotionnel évoquant son père mineur et la solidarité nécessaire.

Armin Laschet, 59 ans, se veut un réconciliateur et un homme d’équipe ; il a plaidé pour une CDU ancrée au centre de l’échiquier politique dans la lignée d’Angela Merkel. Il dispose lui de plusieurs atouts. Ce modéré, ancien journaliste aux yeux rieurs, marche en effet dans les pas de la populaire chancelière

Angela Merkel a laissé deviner vendredi sa préférence pour « l’équipe » qu’il forme avec le ministre de la Santé, Jens Spahn. ArminLaschet peut plaire à l’électorat centriste et, s’il est candidat en septembre, bâtir une éventuelle coalition avec les Verts, la deuxième force du pays.

Friedrich Merz, perdant pour la seconde fois

Friedrich Merz perd pour la seconde fois. Il s’était incliné fin 2018 face à la présidente sortante de la CDU Annegret Kramp-Karrenbauer. Il incarne une CDU plus à droite, plus conservatrice sur les questions de société et plus libérale sur les dossiers économiques. Il a obtenu 47% des voix ce qui montre une fois de plus que le parti est divisé.

Avec son positionnement dur sur l’immigration, l’homme d’affaires est susceptible d’attirer des électeurs séduits par l’extrême droite, il pourrait toutefois continuer de peser sur la CDU à l’avenir compte tenu de son résultat très honorable. Dans son discours samedi, il a appelé la CDU à ne pas chercher à tout prix le « compromis ». Mais Friedrich Merz n’est pas parvenu à gommer ses handicaps, de ses fonctions grassement rémunérées chez le gestionnaire d’actifs BlackRock à ses dérapages verbaux.

Prochaines élections en ligne de mire

À huit mois des élections, le nouveau président de la CDU devra prouver qu’il est un homme d’équipe. Cela suffira-t-il pour être le candidat à la chancellerie ? On le saura sans doute fin mars. Armin Laschet est bien placé pour défendre les couleurs de la CDU aux prochaines élections, prévues en septembre.

S’il ne convainc pas, si son score médiocre dans les sondages ne s’améliore pas, la CDU pourrait choisir avec le parti frère bavarois d’introniser le très populaire patron de la CSU Markus Söder comme candidat à la chancellerie des conservateurs allemands.

Pour la première fois depuis 2000, la CDU ne sera pas dirigée par une femme. Un temps « dauphine » de Mme Merkel, Annegret Kramp-Karrenbauer lui avait succédé à la présidence en 2018, avant d’en démissionner début 2020, faute d’avoir pu s’imposer.

RFI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here