Accueil Politique Vers une destitution de Bah Oury à la tête de l’UDD: le...

Vers une destitution de Bah Oury à la tête de l’UDD: le FNDC et les législatives comme raisons…

0

C’est une info Guinee114.com! Sauf changement de dernière minute, Bah Oury recevra la notification de son débarquement à la tête du parti UDD (Union pour la Démocratie et le Développement) à partir de la semaine qui s’annonce. C’est du moins ce qu’assure Nema Bolonzile Jean Bienaimé Haba, membre fondateur et vice-président dudit parti.

Selon monsieur Haba, après neuf mois à la tête de leur parti, la gestion de Bah Oury est faite de missions sans compte-rendu, de nominations ethnocentriques et de décisions non consensuelles. Dans les faits, il reproche à Bah Oury d’avoir engagé l’UDD dans le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) et ajoute que cette décision n’était pas consensuelle. Nema Bolonzile Jean Bienaimé Haba accuse aussi Bah Oury d’empocher seul de l’argent donné régulièrement «par des commerçants évoluant au grand marché de Madina et qui soutiennent le parti». 

«Il procède à des nominations ethnocentriques dans le parti. En guise d’exemple, il a nommé Alpha Diallo, conseiller communal à Télimélé comme vice-président du parti, sans nous consulter», accuse l’ancien président qui dit avoir cédé sa place à Bah Oury quand ce dernier a été accueilli au sein de l’UDD.

Ces accusations sont balayées d’un revers de main par l’autre camp. Selon un proche de Bah Oury, Nema Bolonzile Jean Bienaimé Haba serait plutôt une marionnette à la solde du pouvoir. “Rien n’est fait dans l’opacité. Ce monsieur voulait que l’UDD aille aux élections législatives couplées au referendum. Quand Monsieur Bah s’y est opposé, il a demandé alors à le laisser y aller au nom du parti. Bah Oury n’a pas accédé à cette autre volonté parce qu’il ne voulait pas que l’UDD cautionne ce qui était en cours”, nous confie ce proche de Bah Oury.

La suite de cet article sur Guinee114.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here