Accueil Politique TPI de Dixinn: 5 ans de prison requis contre les acteurs du...

TPI de Dixinn: 5 ans de prison requis contre les acteurs du FNDC

108
0

5 ans d’emprisonnement et une amende de 2 millions de fg, c’est la peine requise ou proposée par le procureur du tribunal de première instance de Dixinn contre chacun des sept membres du FNDC poursuivis pour « manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public (article 561 du code pénal).

Il s’agit de Abdourahmane Sano, Abdoulaye oumou Sow, Ibrahima Diallo, Mamadou Bobo Bah, Bill de Sam, Sékou Koundouno et Bailo Barry.

Et selon le procureur du Tribunal de Dixinn, ces activistes du FNDC n’étaient pas fondés à réunir pour discuter ou planifier leur stratégie de manifestation.

Leur « comportement est attentatoire à l’ordre public et leurs propos tenus dans une déclaration appelant à la manifestation, sont insidieux, gravissimes et dangereux ».

En revanche, le ministère public a demandé l’abandon des poursuites contre Mamadou Sano pour délit non constitué.

Du côté du tribunal de première instance de Mafanco, le Procureur de la République a requis vendredi,18 octobre 2019, 6 mois de prison ferme contre 7 personnes interpellées lors des manifestations du FNDC pour « participation délictueuse à un attroupement ».

5 autres activistes ont été renvoyés pour délit non constitué. Il s’agit d’une liberté provisoire.

Par ailleurs l’artiste Elie Kamano et son groupe ont également comparu devant le tribunal de Mafanco. Et selon d’autres sources, le procès de 10 activistes du FNDC s’est ouvert vendredi 18 octobre 2019 au tribunal de première instance de Labé.

Ces jeunes militants arrêtés lors des manifestations sont jugés pour « participation délictueuse à un attroupement, destruction de biens publics, occupation illégale de la voie publique ».

Le procès se tient sous haute surveillance policière à Labé.

AGP-BDS-CM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here