Accueil Afrique Sarkozy scandalise en rapprochant «singes» et «Dix Petits Nègres»

Sarkozy scandalise en rapprochant «singes» et «Dix Petits Nègres»

0
La gauche accuse de racisme l’ancien président qui, dans un échange confus jeudi sur TMC, a semblé rapprocher les deux termes.
Tournée des libraires, longues files de sympathisants, dédicaces à la pelle : pour Nicolas Sarkozy, la promotion de son dernier livre, Passions, se déroulait jusqu’ici sans nuages. Paru au début de l’été, l’ouvrage revient sur les premières années de son quinquennat, et c’est pour en évoquer certains épisodes qu’il était invité, jeudi soir, dans l’émission Quotidien, sur TMC. Mais l’ex-chef de l’Etat s’y est attiré les réactions scandalisées de nombreuses personnalités : celles-ci l’accusent d’avoir exprimé une association d’idées racistes entre le mot «singe» et le roman d’Agatha Christie Dix Petits Nègres, récemment rebaptisé Ils étaient dix.
L’allusion est survenue alors que l’ancien président s’engageait dans son registre favori : la dénonciation d’une bien-pensance accusée de censure intellectuelle. «Cette volonté des élites qui se pincent le nez, qui sont comme les singes qui n’écoutent personne…» a-t-il commencé – faisant peut-être allusion au symbole asiatique des singes de la sagesse, représentés se bouchant les yeux, la bouche et les oreilles.
Puis : «On a le droit de dire singes ? Parce que, on n’a plus le droit de dire… On dit quoi ? « Les Dix Petits Soldats », maintenant ? Elle progresse la société. Vous voyez, le livre ?» Celui d’Agatha Christie, confirme le présentateur Yann Barthès. «Oui, oui, abonde Sarkozy. On n’a plus le droit. On a peut-être le droit de dire « singe » sans insulter personne.» Le mot «nègres» n’apparaît pas dans l’échange. Mais l’ancien patron de la droite a vite été accusé d’avoir implicitement rapproché ce terme de celui de «singes» : l’association d’idées dénoterait un préjugé raciste, ont estimé plusieurs responsables de la gauche.
«Profond racisme»
«Un ancien président de la République française associe spontanément les singes aux « nègres ». Le racisme sans masque», a dénoncé le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure. «Nicolas Sarkozy comprendra-t-il que le plus gênant dans cette séquence, c’est la rapidité avec laquelle son cerveau associe le mot singe au mot nègre ?» a réagi le député La France insoumise Adrien Quatennens. «Aujourd’hui « on ne peut plus rien dire » mais… on peut mettre un signe égal entre « nègre » et singe, dans un abyssal silence, sans contradiction. Du pur et profond racisme, décomplexé, naturel», s’est indignée Audrey Pulvar, adjointe de la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo.
La suite sur Liberation.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here