Accueil Sport Prix Marc-Vivien Foé 2020 : les 11 nommés pour succéder à Nicolas...

Prix Marc-Vivien Foé 2020 : les 11 nommés pour succéder à Nicolas Pépé

0
Le 29 juin, Radio France Internationale (RFI) et France 24 dévoileront le nom du lauréat du Prix Marc-Vivien Foé qui récompense le meilleur joueur africain du Championnat de France (Ligue 1). Voici les onze candidats à la succession de l’Ivoirien Nicolas Pépé.
Yunis ABDELHAMID (Maroc/Stade de Reims) – Défenseur
Le « Lion de l’Atlas » est un des grands artisans de la 6e place de Reims au classement. À tel point que le Marocain figure dans l’équipe-type de la saison établie par le magazine France Football et a été le défenseur le mieux noté par le journal L’Équipe. Le joueur âgé de 32 ans pourrait enfin découvrir la coupe d’Europe, son club étant aux portes d’une participation à la Ligue Europa.
Denis BOUANGA (Gabon/AS Saint-Etienne) – Attaquant
Arrivé de Nîmes l’été dernier, le Gabonais âgé de 25 ans a eu un peu de mal à s’adapter les premières semaines. Puis il a repris le rythme des saisons passées. Résultat : l’attaquant polyvalent a fini avec 10 buts et 3 passes décisives en 26 matches de Ligue 1. Avec les « Verts », il a encore franchi un palier. Il semble désormais susciter les convoitises de clubs plus huppés.
Andy DELORT (Algérie/Montpellier HSC) – Attaquant
Le champion d’Afrique a poursuivi sur sa lancée, après un été radieux avec la sélection algérienne. Il a certes moins marqué que la saison passée, avec 9 buts en 26 matches contre 14 inscrits en 36 rencontres lors de l’exercice 2018-2019. Mais le buteur âgé de 28 ans semble parfaitement épanoui dans sa région natale.
Habib DIALLO (Sénégal/FC Metz) – Attaquant
L’ex-pensionnaire de Génération Foot perpétue la tradition des Sénégalais de talent passés par le club messin, de Jules Bocandé à Ismaïla Sarr en passant par Papiss Cissé ou Sadio Mané. Après avoir aidé Metz à monter en Ligue 1 en 2019, l’avant-centre âgé de 24 ans a contribué à son maintien en première division, avec 12 buts en 26 matches.
Idrissa GUEYE (Sénégal/Paris SG) – Milieu de terrain
Rarement un joueur à vocation défensive aura été autant attendu dans un club majeur. Même s’il n’est pas un pur milieu défensif, le Sénégalais âgé de 30 ans, recruté l’été dernier à Everton (Angleterre), a comblé un manque criant à ce poste, avec constance, application et ardeur. Au point de vite s’attirer la sympathie des supporters du PSG.
Edouard MENDY (Sénégal/Stade rennais) – Gardien de but
Les « Lions de la Téranga » sont gâtés. Avec Mendy et Alfred Gomis, ils disposent de deux excellents portiers en Ligue 1. Gomis aurait d’ailleurs pu également figurer dans cette liste s’il ne s’était pas blessé début février. Le gardien du Stade rennais, lui, a en tout cas confirmé avec Rennes ses belles prestations des saisons passées à Reims.
M’Baye NIANG (Sénégal/Stade rennais) – Attaquant
À 25 ans, l’ex-grand espoir du football français n’a certes pas confirmé tout son potentiel. Mais à Rennes, celui qui a opté pour la sélection sénégalaise a démontré qu’il était un attaquant imposant, avec 10 buts notamment. De quoi piquer l’intérêt d’autres clubs, encore ?
Victor OSIMHEN (Nigeria/Lille LOSC) – Attaquant
Le Nigérian sera-t-il le cinquième Lillois sacré meilleur joueur africain de Ligue 1, après Gervinho (2010, 2011), Vincent Enyeama (2014), Sofiane Boufal (2016) et Nicolas Pépé (2019) ? L’avant-centre âgé de 21 ans illustre en tout cas la capacité du LOSC à dénicher des pépites. Avec 13 buts et 4 passes décisives en 27 matches, le « Super Eagle » a plus que répondu aux attentes.
Moses SIMON (Nigeria/FC Nantes) – Milieu de terrain/Attaquant
Prêté par Levante, le Nigérian s’est engagé pour 4 ans avec Nantes où il vient d’être élu joueur de la saison. Ce milieu excentré/ailier virevoltant, âgé de 24 ans, s’est fendu de 5 buts et 5 passes décisives en Ligue 1. Chez les « Canaris », celui qui est déjà passé par les Pays-Bas, la Slovaquie, la Belgique et l’Espagne, pourra peut-être trouver la stabilité qui lui permettra de devenir incontournable chez les « Super Eagles ».
Islam SLIMANI (Algérie/AS Monaco) – Attaquant
On connaissait l’Algérien pour ses buts précieux et ses efforts incessants, au Portugal, en Angleterre et en Turquie. Avec l’ASM, on a découvert sa finesse technique et son sens de la passe décisive (8 pour 9 réalisations). Le champion d’Afrique a formé un beau duo avec Wissam Ben Yedder. Mais, malgré des performances de grande classe, le joueur de 31 ans n’a pas toujours eu la confiance du nouvel entraîneur monégasque, Robert Moreno.
Hamari TRAORÉ (Mali/Stade rennais) – Défenseur
Les bons arrières latéraux ne courent pas les rues. Alors Rennes va sans doute devoir insister pour conserver le Malien. D’autant qu’à 28 ans et après trois saisons en Bretagne, ce latéral droit plein d’allant aspire à passer un cap. À moins que la perspective de disputer la Ligue des champions ne le pousse à prolonger l’aventure avec les « Rouge et Noir »…
NB : Sont éligibles pour le Prix Marc-Vivien Foé les joueurs ayant porté les couleurs d’une équipe nationale africaine et ayant disputé au moins 15 matches en Ligue 1 lors de la saison 2019-2020.
POURQUOI UN PRIX MARC-VIVIEN FOÉ 2020 ?
Comme chaque année, RFI et France 24 ont décidé d’élire le meilleur joueur africain de notre Ligue 1. Bien entendu, avec l’arrêt du championnat dès la mi-mars, nous nous sommes posés la question du maintien ou pas du Prix Marc-Vivien Foé en cette saison si particulière. Avec seulement 28 journées disputées, la saison est bien plus courte que prévu, mais suffisamment longue, nous semble-t-il, pour pouvoir comparer les performances des joueurs qui s’y sont illustrés. ?
?Pour tout dire, il nous semblait injuste de ne pas l’attribuer et de priver des joueurs, dont certains quitteront peut-être la France sous peu, d’une récompense à leurs efforts et à leur talent. ?Et puis, même si le championnat a été trop court, tous les joueurs concernés par ce Prix sont sur un pied d’égalité. Évidemment, cette décision pourrait susciter des polémiques. Mais il fallait trancher et nous avons opté pour la solution qui vise à mettre en avant la compétition et le jeu…
RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here