Home Non classé Opinion Me Mohamed Traoré: « “Ceux qui exercent le pouvoir à la suite d’un...

Me Mohamed Traoré: « “Ceux qui exercent le pouvoir à la suite d’un coup d’État n’ont pas reçu mandat du peuple »

87
0

Il semble que le slogan » Transition mandat mara » est vide de sens. Et pourtant, il correspond à une réalité très banale. Une transition se caractérise par l’exercice du pouvoir par des personnes qui n’ont pas été élues par le peuple. Or, la souveraineté appartient au peuple qui l’exerce à travers ses représentants élus notamment. C’est le sens même de la démocratie c’est-à-dire le pouvoir du peuple. Certains vont jusqu’à dire que mieux vaut des élections mal organisées qu’une absence totale d’élections. Seul le peuple choisit en effet ceux qui doivent le diriger. Par le vote, il confie un mandat aux élus. En dépit du caractère contestable des élections organisées ces dernières années, tout le monde ou presque avait fini par s’y conformer.

Il reste entendu que l’idéal serait d’avoir les meilleures élections possibles pour éviter des crises qualifiées de post-électorales comme on en voit souvent en Afrique.

Ceux qui exercent le pouvoir à la suite d’un coup d’État n’ont pas reçu mandat du peuple. C’est simplement le fruit d’un concours de circonstances. C’est une simple parenthèse qui devrait être fermée assez rapidement.

Si des militaires qui détiennent le pouvoir politique pensent qu’ils peuvent servir le pays en dehors de leur mission classique et qu’ils valent mieux que la classe politique – ce qui reste à vérifier- , rien ne les empêche de retourner à la vie et s’engager clairement en politique puisqu’ils ne sont pas moins guinéens que les acteurs politiques.

Lorsque Amadou Toumani Touré a renversé Moussa Traoré, il a œuvré au retour à l’ordre constitutionnel et il s’est retiré. Il est revenu au pouvoir par la voie d’un vote majoritaire de ses concitoyens et non par un nouveau coup d’État.

L’exemple de Jerry Rawlings qui a réussi à moraliser son pays et à le mettre sur les rails est certes très intéressant. Mais les époques ont changé et tout le monde n’est pas Jerry Rawlings.

Me Mohamed Traoré

Avocat à la Cour, ancien Bâtonnier