Accueil Politique Massacre du 28 septembre : le procès délocalisé, 20 milliards de francs...

Massacre du 28 septembre : le procès délocalisé, 20 milliards de francs débloqués…

131
0

Depuis la démission du ministre de la Justice Me Cheick Sacko c’était le silence radio sur le dossier du massacre du 28 septembre 2009 au stade du même nom à Conakry, alors que la junte militaire du Capitaine Moussa Dadis Camara dirigeait le pays. C’est pour rompre ce silence et redonner un espoir aux victimes que le ministre par intérim, Me Mamadou Lamine Fofana a rencontré le comité de pilotage chargé dudit dossier ce mercredi 14 août.

Me Fofana a tenu à rassurer que le gouvernement guinéen compte organiser le procès et que c’est une question de défi. Il indique que ce procès est « un miroir pour faire connaitre les nouvelles réformes engagées dans le secteur judiciaire ».

Devant le comité de pilotage, il apporte deux nouvelles importantes. D’abord, il annonce que sur les 78 milliards de francs retenus à titre budgétaire, 20 milliards sont mobilisés par le gouvernement guinéen. En suite, il informe l’opinion que le procès prévu au Cinéma Liberté, se tiendra désormais à la Cour d’Appel de Conakry où un bâtiment devant servir la salle d’audience est à construire. Les 20 milliards disponibles serviront à cet ouvrage. Selon lui, après étude, il a été constaté que la restauration du Cinéma Liberté coûtera plus cher.

Aucune date n’est retenue. Question d’assurance et de sensibilité selon le représentant du PNUD.

Le garde des Sceaux par intérim se montre optimiste. A l’en croire, les autres partenaires (l’ONU, l’Union Européenne, la France) compte compléter le gap.

Reste à savoir si ce n’est pas de la tape à l’œil. Car bientôt les dix ans de ce massacre dont le bilan selon l’ONU est de 150 tués, une centaine des femmes violées, plusieurs blessés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here