Home Politique Les méthodes et techniques rétrogrades doivent cesser (Sékou Koundouno)

Les méthodes et techniques rétrogrades doivent cesser (Sékou Koundouno)

510
0

L’exécution d’une décision de justice dans un litige opposant un particulier à la jeunesse de wareya doit se faire avec tact. Je ne connais pas parfaitement les tenants et aboutissants du dossier mais ma petite expérience m’apprend que le caractère d’utilité public prime sur le particulier. Nous devons raison garder car cette jeunesse sort de décennies de répression systématique de toute contestation dont certains bourreaux sont encore aux affaires.

La Guinée doit changer et avancer, les méthodes et techniques rétrogrades doivent cesser, le maintien de l’ordre doit se faire avec discernement.

Le président de la transition, le premier ministre chef de gouvernement, le ministre de la sécurité, le haut commandant de la gendarmerie / Directeur de la Justice Militaire doivent prendre la mesure, diligenter une enquête et apporter des mesures correctives pour ne pas que ces pratiques entravent la réalisation de leurs engagements et la bonne marche de la transition.

Aux jeunes, l’exercice du droit de manifester est sacré et inaliénable à tout groupe ou société mais sa mise en oeuvre requiert qu’on ne puisse pas attenter aux droits et libertés d’autrui. J’en appelle à plus de civisme et de responsabilité.

À chacun et tous de jouer sa partition pour la réussite de la transition et dans la quête d’une Guinée démocratique et vertueuse.

Sekou Koundouno

Responsable des stratégies et planification du FNDC