Home Non classé Sport Les Bleus, faciles vainqueurs (4-1) d’une valeureuse mais faible Australie

Les Bleus, faciles vainqueurs (4-1) d’une valeureuse mais faible Australie

34
0

Les Bleus, faciles vainqueurs (4-1) d’une valeureuse mais faible Australie, se sont (un peu) rassurés. Olivier Giroud, auteur d’un doublé, égale Thierry Henry.

L’équipe de France a entamé victorieusement la défense de son titre mondial, mardi soir au stade Al Janoub, en dominant l’Australie (4-1). Ce succès, qui ne pourra faire que du bien aux esprits et aux cœurs, permet aux Bleus de prendre seuls la tête du groupe D, puisque Danois et Tunisiens n’avaient pas su se départager plus tôt dans la journée.

Malgré la bonne opération comptable et l’ampleur du score, les joueurs de Didier Deschamps ne se sont pas complètement rassurés. Ils se sont même ingéniés à se flanquer la frousse en concédant l’ouverture du score à la 9e minute, lorsque le latéral gauche Lucas Hernandez a trouvé le moyen de se trouer (ballon) et de se déchirer (genou, enfin on n’espère pas) sur la même action. La transversale de Harry Souttar (Stoke City) a donc trouvé Mathew Leckie (Melbourne City), dont le superbe centre a mis en évidence la fébrilité de la charnière centrale française (Upamecano-Konaté) pour arriver jusqu’à Craig Goodwin. Le milieu d’Adelaide United a repris du gauche et parfaitement logé le ballon sous la barre d’Hugo Lloris.

Giroud égale Henry

Stupeur bleue. Mais l’inimaginable ne pouvait décidément pas survenir, face à cette Australie valeureuse, certes, mais très limitée: quatre des onze titulaires évoluent en Écosse et l’avant-centre Mitchell Duke gagne sa vie en 2e division japonaise. Dans un stade quasi comble (40’875 spectateurs), les vedettes du Bayern, de la Juve ou du Barça ont donc eu le bon goût de profiter des faiblesses adverses pour refaire surface en deux coups de cuillère à pot.

C’est d’abord Théo Hernandez, substitut de son frère, qui a adressé un centre pour la tête victorieuse d’Adrien Rabiot (27e). Ce dernier, démarqué par une jolie déviation du talon de Kylian Mbappé, a ensuite offert à Olivier Giroud son 50e but avec la France (32e).

L’avant-centre de l’AC Milan inscrira le 51e de la tête en seconde période – centre de Mbappé pour le 4-1 de la 71e –, égalant ainsi le record de Thierry Henry. Quatre minutes plus tôt, c’est le même Mbappé, déjà de la tête sur un service d’Ousmane Dembélé, qui avait planté le 3-1. Le spectre d’un fiasco initial avait définitivement pris ses distances.