Home Afrique Les affrontements ont repris dans la ville de Palma au Mozambique

Les affrontements ont repris dans la ville de Palma au Mozambique

171
0

De nouveaux affrontements ont eu lieu jeudi dans la ville de Palma, dans le nord-est du Mozambique, trois semaines après une importante attaque jihadiste qui a fait des dizaines de morts et des milliers de déplacés, selon des sources militaire et sécuritaire.

« Il y a eu des tirs, mais la situation est sous contrôle », a déclaré à l’AFP la source militaire.

Une source sécuritaire a confirmé les affrontements à Palma, ainsi que des attaques simultanées dans deux localités situées dans un rayon de 200 km. « Ils ont attaqué Mueda, Pundanhar et Palma presque simultanément », a affirmé cette source.

Le 24 mars, des groupes armés qui ont fait allégeance au groupe Etat islamique (EI) ont semé la terreur dans la ville portuaire de 75.000 habitants située dans la région pauvre mais riche en gaz naturel du Cabo Delgado, à seulement quelques kilomètres d’un méga-projet gazier piloté par le groupe français Total.

La crainte de nouveaux raids menés par des rebelles galvanisés, qui ont pu se ravitailler en nourriture et en armes à Palma, planait depuis cette attaque considérée comme un tournant depuis le début des violences jihadistes en 2017 dans le Cabo Delgado.

De nouveaux affrontements ont eu lieu jeudi dans la ville de Palma, dans le nord-est du Mozambique, trois semaines après une importante attaque jihadiste qui a fait des dizaines de morts et des milliers de déplacés, selon des sources militaire et sécuritaire.

« Il y a eu des tirs, mais la situation est sous contrôle », a déclaré à l’AFP la source militaire.

Une source sécuritaire a confirmé les affrontements à Palma, ainsi que des attaques simultanées dans deux localités situées dans un rayon de 200 km. « Ils ont attaqué Mueda, Pundanhar et Palma presque simultanément », a affirmé cette source.

Le 24 mars, des groupes armés qui ont fait allégeance au groupe Etat islamique (EI) ont semé la terreur dans la ville portuaire de 75.000 habitants située dans la région pauvre mais riche en gaz naturel du Cabo Delgado, à seulement quelques kilomètres d’un méga-projet gazier piloté par le groupe français Total.

La crainte de nouveaux raids menés par des rebelles galvanisés, qui ont pu se ravitailler en nourriture et en armes à Palma, planait depuis cette attaque considérée comme un tournant depuis le début des violences jihadistes en 2017 dans le Cabo Delgado.

AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here