Home Non classé Opinion Le Pentagone et les élus américains sur la piste des ovnis

Le Pentagone et les élus américains sur la piste des ovnis

235
0

Le Congrès a tenu mardi sa première audition en un demi-siècle sur les objets volants non identifiés.

Deux hauts responsables du renseignement militaire américain ont comparu devant une sous-commission de la Chambre des représentants à Washington pour tenter de faire la lumière sur ce que le gouvernement appelle les « phénomènes aériens non identifiés ».

C’est la première audition publique du Congrès sur les ovnis depuis plus de 50 ans. Elle intervient 11 mois après la publication d’un rapport faisant état de plus de 140 cas d’objets volant non identifiés que des pilotes militaires américains ont dit avoir observés depuis 2004.

« Nous savons que nos militaires ont rencontré des phénomènes aériens non identifiés, et… nous déployons des efforts pour déterminer leurs origines », a déclaré Ronald Moultrie, chef du renseignement militaire au Pentagone, accompagné de Scott Bray, directeur adjoint du renseignement naval.

Les élus voulaient s’imprégner des implications de ce qu’on appelle communément les ovnis sur la sécurité nationale des Etats-Unis.

Selon une « évaluation préliminaire » de neuf pages compilée par le bureau du directeur du renseignement national et un groupe de travail que le Pentagone a formé en 2020, ces objets aériens énigmatiques évoluaient à une vitesse et avec une manœuvrabilité qui dépassent la technologie aéronautique connue jusqu’ici.

Les analystes qui ont rédigé l’évaluation ne sont pas parvenus à une conclusion quelconque sur l’origine des 144 observations notées dans le document.

La piste d’une origine extraterrestre n’a pas été exclue non plus lors des échanges avec la presse, même si le document lui-même évite toute référence explicite à ces possibilités.

Tournant

Le rapport a néanmoins marqué un tournant pour le gouvernement américain, après des décennies passées à discréditer les observations d’objets volants non identifiés et de « soucoupes volantes » remontant aux années 1940.

La séance de mardi constitue la première audition publique du Congrès sur le sujet depuis que l’armée de l’air américaine a mis fin, en 1969, à un programme peu concluant, connu sous le nom de code « Project Blue Book ».

Au cours de ses 17 années d’existence, Project Blue Book a compilé une liste de 12 618 observations d’ovnis au total, dont 701 concernaient des objets qui sont officiellement restés « non identifiés ».

Reuters/VOA