Home Société Le mouvement syndical exige la libération d’Abdoulaye Sow

Le mouvement syndical exige la libération d’Abdoulaye Sow

195
0
Le mouvement syndical exige la libération d’Abdoulaye Sow

Le secrétaire général de la FESABAG, Abdoulaye Sow, incarcéré à la maison centrale de Coronthie pour « outrage aux magistrats » depuis lundi bénéficie le soutien du mouvement syndical du pays qui exigent sa libération. Faute de quoi, il va déclencher une grève générale

Voici sa déclaration lue par Amadou Diallo, le patron de la CNTG

Le Mouvement Syndical Guinéen suit avec une vive préoccupation la

situation du Camarade Abdoulaye SOW, Secrétaire Général FESABAG arrêté, mis en détention à la Maison Centrale et déféré devant le Tribunal de Première instance de Kaloum.

Le Mouvement Syndical Guinéen exprime sa solidarité inconditionnelle à l’endroit de la FESABAG et de son Secrétaire Général dans leur noble combat contre l’injustice et pour la défense du Droit des travailleurs et de leur Corporation.

En conséquence, le Mouvement Syndical Guinéen exige la libération inconditionnelle du Camarade Abdoulaye SOW et le rétablissement de tous ses Droits fondamentaux. A défaut, le Mouvement Syndical Guinéen se donne le Droit de déclencher une grève de solidarité illimitée jusqu’à la satisfaction de sa revendication.

Par ailleurs, face à la montée en puissance des nombreuses violations des Droits des Travailleurs notamment au Ministère du Travail et de la Fonction Publique, le Mouvement Syndical Guinéen, condamne avec la dernière énergie, l’arrestation arbitraire de cinq fonctionnaires du Ministère du Travail et de la Fonction Publique qui, dans l’exercice de leur fonction ont été violentés par des Forces de l’ordre et trimbalés sans ménagement en prison avec pour certain, l’ouverture d’un procès.

Le Mouvement Syndical Guinéen exige la libération sans condition de ces fonctionnaires arbitrairement séquestrés.

Dans le même ordre, le Mouvement Syndical Guinéen, souscrit au préavis de grève de la Fédération Syndicale Professionnelle de la Santé.

Conakry, le 20 juillet 2022

Le mouvement syndical guinéen