Accueil Economie Lancement des travaux sur le renforcement des académies nationales des sciences

Lancement des travaux sur le renforcement des académies nationales des sciences

209
0

Le Gouvernement guinéen à travers le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a pris part ce jour, au lancement des travaux de consultation sous régionale Afrique de L’Ouest des pays francophones sur le renforcement des académies des sciences dans les pays les moins avancés à l’appui du programme 2030.

La rencontre a été présidée par le Ministre Abdoulaye Yéro Baldé en compagnie du Directeur Général de la Banque de Technologies des Nations Unies pour les pays moins avancés,  du Coordinateur Résident du Système des Nations Unies en Guinée et de certains membres du Gouvernement.

Le Représentant du système des Nations Unies en Guinée a rappelé qu’en 2015 les pays membres des Nations Unies ont voté à l’unanimité pour l’utilisation de la science, de la technologie et de l’innovation afin d’accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable d’ici 2030.  « La science, la technologie,  et l’innovation constituent un levier central pour résoudre les problèmes de paix, de sécurité et de développement » déclare-t-il.

Prenant la parole, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique, a dans son allocution salué cette initiative qui envisage le développement des pays moins avancés et ouvre une large opportunité pour la République de Guinée de pouvoir acquérir les expériences en la matière auprès des autres pays. « Nous sommes persuadés que ces échanges avec les autres académies nationales pourront enrichir la stratégie de l’académie des sciences de Guinée »  renchérit le Ministre Abdoulaye Yéro Baldé.

Vis à vis de ces engagements internationaux, la République de Guinée à travers le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique réaffirme sa volonté, d’inscrire ses actions dans le sens de la poursuite des objectifs de développement durable. Malgré le retard des objectifs visés, de nombreuses actions sont engagées et de nombreux chantiers  sont en cours dans le cadre de l’amélioration du système de gouvernance d’enseignement et de recherche.

Étaient présents à cette rencontre les pays participants : le Bénin,  le Burkina Fasso,  le Mali,  le Sénégal,  le  Togo,  de la République Centrafricaine,  la  République démocratique du Congo et le Niger.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here