Home Non classé International L’abus des drogues a tué plus de 100 000 Américains en un...

L’abus des drogues a tué plus de 100 000 Américains en un an

376
0

Les overdoses dépassent désormais les décès dus aux accidents de voiture et aux armes à feu.

On estime que 100 300 Américains sont morts d’overdoses de drogues en un an, selon les données des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) publiées mercredi.

Ces données couvrent la période allant de mai 2020 à avril 2021.

Selon les autorités sanitaires américaines, cette augmentation est liée à la pandémie de COVID-19 et à un approvisionnement en médicaments plus dangereux.

Les overdoses de médicaments dépassent désormais les décès dus aux accidents de voiture, aux armes à feu et même à la grippe et à la pneumonie. Le total est proche de celui du diabète, qui est la septième cause de décès aux États-Unis.

Les experts estiment que les principaux facteurs à l’origine de ces décès par overdose sont la prévalence croissante du fentanyl, une substance qui est utilisée de manière illicite par les fabricants de drogues synthétiques. La pandémie du nouveau coronavirus y est aussi pour quelque chose, vu qu’elle a laissé de nombreux toxicomanes socialement isolés et incapables d’obtenir un traitement.

Les cartels de la drogue au Mexique utilisent des produits chimiques provenant de Chine pour produire et distribuer en masse du fentanyl et de la méthamphétamine dans toute l’Amérique, selon Anne Milgram, administratrice de la Drug Enforcement Administration (DEA), la police fédérale anti-drogue.

Le CDC a constaté que le nombre de décès estimés a augmenté dans tous les États sauf quatre – Delaware, New Hampshire, New Jersey et Dakota du Sud – par rapport à la même période l’année précédente. Les États ayant enregistré les plus fortes augmentations d’overdose sont le Vermont (70 %), la Virginie occidentale (62 %) et le Kentucky (55 %). Le Minnesota a connu une augmentation d’environ 39 %.

Dans un communiqué, le président Joe Biden a qualifié cette augmentation de « tragique », tandis que les responsables de l’administration ont pressé le Congrès de consacrer des milliards de dollars supplémentaires à la lutte contre ce fléau

AP/VOA