Home Politique La junte fait de la répression ciblée comme son mode de gouvernance...

La junte fait de la répression ciblée comme son mode de gouvernance maintenant (FNDC)

304
0
Malgré la demande expresse d’une trêve par le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’État de la CEDEAO, Son Excellence Umaro Sissoco Embalò, dans la soirée du vendredi 29 juillet 2022, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) constate avec regret et effarement que la junte militaire au pouvoir continue de faire de l’usage de la force et de la répression ciblée son nouveau mode de gouvernance en Guinée.
Depuis la réquisition des Forces de Défense et de Sécurité par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), Mory Condé, dans la nuit du 29 au 30 juillet, nous assistons à un ratissage ciblé dans de nombreux quartiers de la capitale guinéenne notamment dans la Commune de Ratoma où la milice du CNRD se livre à toutes formes d’exactions physiques et psychologiques sur les populations de cette zone. Une action qui tranche avec les discours officiels faisant de la justice la boussole et de la réconciliation nationale une pierre angulaire de la transition.
Le FNDC dénonce avec vigueur et fermeté ces ciblages, ces exactions inhumaines et barbares dont des mineurs et leurs parents injustement arrêtés par les Forces de Défense et de Sécurité sont torturés et contraints à payer des rançons pour être libérés.
Le FNDC, conscient du danger de telles manœuvres pour le vivre ensemble et la quiétude sociale en République de Guinée, invite les citoyens pro démocratie et l’ensemble des organisations de défense des droits humains, religieuses et associatives de tout bord confondu à s’impliquer pendant qu’il est encore temps afin de stopper cet élan diviseur du CNRD et de son Gouvernement.
Le FNDC réitère encore son appel à l’ouverture sans délai d’un cadre de dialogue sincère et inclusif, à la libération des détenus politiques, sociaux et des citoyens pro démocratie, à l’ouverture d’enquêtes indépendantes sur les nombreuses violences militaires ainsi qu’à l’arrêt de l’instrumentalisation de la Justice et de l’armée.
Enfin, le FNDC demande aux militants pro démocratie de rester mobilisés et déterminés pour les nouveaux mots d’ordre de manifestations avec la trêve qui prend fin dans 24 heures.
Conakry, le 4 août 2022
Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !
La Coordination nationale du FNDC