Accueil Politique la Convention Démocratique pour le Renouveau (CDR) condamne tout discours communautariste

la Convention Démocratique pour le Renouveau (CDR) condamne tout discours communautariste

0
Les propos tenus le samedi dernier par visioconférence du président Alpha Condé, candidat à sa propre succession à l’endroit des populations de la région de Kankan, continue d’alimenter les débats et susciter l’indignation chez la plupart des acteurs de la vie politique et de la société civile du pays. C’est le cas du mouvement politique, la Convention Démocratique pour le Renouveau (CDR) qui, dans une déclaration,  condamne tout discours au relent communautariste et divisionniste et exhorte les candidats au scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 de privilégier l’esprit démocratique et la paix social durant cette période électorale.
Déclaration de la Convention Démocratique pour le Renouveau (CDR)
Campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre 2020 : la Convention Démocratique pour le Renouveau (CDR) condamne tout discours communautariste et invite les différents candidats à privilégier la paix sociale et l’amour de la patrie
Depuis le vendredi 18 septembre 2020, en prélude de l’élection présidentielle du 18 octobre, la campagne électorale a débuté en Guinée. Une occasion pour les douze (12) compétiteurs à ce scrutin de grande importance pour expliquer aux Guinéens leurs projets de société réalistes et réalisables.
Mais le démarrage de la campagne du RPG Arc en ciel, s’est illustré par le discours,  via visioconférence, du président de la République Alpha Condé, candidat à sa propre succession. Ce discours tenu devant des milliers des personnes à l’endroit  des militants et sympathisants du parti au pouvoir dans la région de Kankan contient malheureusement des propos au relent communautariste poussant au repli identitaire. Ces propos tenus par le Premier magistrat du pays depuis le Palais présidentiel, principal symbole de notre souveraineté, risquent d’avoir comme effet néfaste, celui d’attiser la peur, la méfiance et la haine entre les différentes composantes de la Nation guinéenne dont le tissu social est déjà fortement endommagé par le fait des agissements des politiciens en manque d’inspiration et de vision politique.
Le président Alpha Condé qui dirige la Guinée depuis dix an devrait exhiber devant ces populations de la région de Kankan son bilan d’une décennie de gouvernance en termes de réalisations au lieu de se livrer à ce genre de discours qui n’honore ni lui ni son parti dont il défend les couleurs encore moins la jeune démocratie guinéenne.
La Convention Démocratique pour le Renouveau (CDR) condamne ce discours de discorde, tenu par le premier magistrat du pays, candidat à sa propre succession, lui pourtant qui demandait récemment à ses partisans de mener une campagne présidentielle civilisée.
Attachée au respect des principes démocratiques, aux valeurs humaines, et à l’acceptation mutuelle, sans lesquels l’unité nationale et le développement socioéconomique ne sont pas envisageables, la Convention Démocratique pour le Renouveau  (CDR) invite les différents candidats au présent scrutin de s’abstenir à tout propos au relent ethnique et régionaliste. La CDR rappelle aux uns et aux autres que notre pays vit un cycle infernal de crises multidimensionnelles depuis belles lurettes. A y ajouter le contexte géopolitique très agité de la sous-région ouest-africaine, il y a lieu de s’inquiéter. Toute escalade de violence verbale avant, pendant et après ce scrutin présidentiel à haut risque, pourrait nous conduire à des lendemains incertains. Ce que tout Guinéen doit éviter.
Car, c’est le lieu de le préciser, le peuple de Guinée constamment martyrisé, depuis 62 ans, a besoin de deux choses : paix et pain.
Vive la Démocratie et la Paix
Disciplinés et unis, nous vaincrons
Que Dieu bénisse la Guinée
Conakry le 22 septembre 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here