Accueil Politique La CEDEAO a 40 ans : voici la déclaration la ministre...

La CEDEAO a 40 ans : voici la déclaration la ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine

0

Chers Concitoyens,

Mesdames et Messieurs,

Le 28 Mai 1975, les Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays de la sous-région ouest africaine posaient en visionnaires, un acte de foi en l’avenir, en créant la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Lagos, au Nigeria.

Quarante- cinq ans après, force est de constater que la vision des Pères fondateurs de notre Organisation est devenue, au fil des ans, une réalité infrangible dans tous les domaines d’activités de la vie socioéconomique et politique des États membres.

Comme toujours, la commémoration de cette date historique donne l’occasion de dresser un bilan et de dégager les perspectives de développement, dans l’optique de pérennisation et de renforcement des acquis de la Communauté.

Au titre de ce bilan, d’importants chantiers ont été réalisés ou sont en cours de l’être. On peut citer entre autres, la libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et d’établissement dans l’espace CEDEAO, les projets   de développement des infrastructures dans les domaines routiers, ferroviaires et aériens, la mise en application du Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO, la mise en œuvre du Schéma de Libéralisation des Echanges commerciaux, la réalisation de la monnaie unique de la CEDEAO, dans le cadre de son Programme de Coopération Monétaire.

A ceux-là s’ajoutent la Politique Agricole Commune, la lutte contre le Blanchiment d’Argent, la Politique du Genre, de sécurité et d’ancrage démocratique des Etats. Cette revue synoptique des activités réalisées révèle que la CEDEAO est devenue la Communauté Economique Régionale la plus performante en Afrique, en dépit de nombreux obstacles auxquels elle est souvent confrontée.

Mesdames et Messieurs,

Cet anniversaire se célèbre dans un contexte particulier car tous les Etats membres de la CEDEAO subissent de plein fouet les effets pervers d’une crise sanitaire sans précédent liée au COVID-19 que vit aujourd’hui l’humanité entière. Cette pandémie représente une grave menace pour le processus d’intégration de notre sous-région, ainsi que pour le programme régional de paix et de sécurité de la Communauté.

Dans un élan de solidarité totale, les Gouvernements de la sous-région doivent agir ensemble en partageant leurs expériences telles que prescrits par le Sommet Extraordinaire de la CEDEAO consacré à la pandémie au cours duquel  Son Excellence M. Muhammadu BUHARI, Président de la République Fédérale du Nigéria, a été désigné pour coordonner la riposte communautaire.

La priorité est donnée à la poursuite des efforts axés sur l’endiguement, la prévention et la lutte contre la maladie à COVID-19.  A cet égard, il y a lieu de saluer les initiatives prises par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), ainsi que les actions fort louables qu’elle a engagées, en coordination avec la Commission de la CEDEAO pour lutter contre la pandémie. C’est également l’occasion de remercier l’ensemble des partenaires multibi, pour les importantes initiatives engagées et mises en place pour soutenir les pays africains dans la lutte contre la pandémie.

Mesdames et Messieurs,

La République de Guinée accorde la plus haute priorité au renforcement de son système de Santé. Notre pays s’emploie résolument à mettre en œuvre son Plan de riposte à la propagation de la pandémie.

Notre pays Se bat également à s’assurer qu’aucun Jeune, ni aucune femme ne soit laissée pour compte, tous les Ministères sectoriels œuvrent sans relâche sous le leadership de SEM le PRG à veiller au bien-être des plus vulnérables.

En effet, notre Communauté se bat sans relâche afin de passer effectivement de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des Peuples, et d’apporter aux États membres, l’accompagnement nécessaire qu’ils sont en droit d’attendre d’elle en tout temps et en toute circonstance.

Dans ce contexte, notre pays, la Guinée est en voie de finalisation de la Mise en place du système d’Alerte Précoce et de réponses multiformes pour la préservation de la paix et de la Sécurité.

Grace à la clairvoyance et au leadership de notre cher président Le Professeur Alpha CONDE, j’ai l’honneur et le privilège de mentionner avec alacrité que la République de Guinée, notre pays, membre fondateur de la CEDEAO consacre dans sa nouvelle Constitution, un Titre, le 17, intitule : “ De l’Unité et de L’Intégration Africaine”.

La Guinée qui contribue de façon remarquable à la résolution Des conflits dans la sous-région, réaffirme plus que jamais son rôle stratégique dans la consolidation de la paix et de l’entente Des peuples, et Promeut le dialogue national et international constructif et positif.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais pour terminer réaffirmer l’attachement du Gouvernement de la République de Guinée et son soutien résolu et indéfectible aux valeurs cardinales de la CEDEAO et de l’Union Africaine tout en soulignant que les affaires politiques, économiques et sociales pour le développement du pays, relève de l’exercice souverain et inaliénable du Peuple de Guinée.

Vive la CEDEAO des Peuples,

Vive l’Intégration Régionale,

Je vous remercie de votre aimable attention

Et svp respectez tous les gestes barrières dans l’intérêt de notre communauté

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here