Home Non classé Sport KPC serait candidat à la présidence de la fédération guinéenne de football

KPC serait candidat à la présidence de la fédération guinéenne de football

141
0

Selon des informations de première main, le richissime homme d’affaires, PDG de GUICOPRES et président du mythique Hafia FC de Conakry voudrait briguer la présidence de la Féguifoot, à l’occasion de l’assemblée générale élective du 27 février prochain.

L’ancien président de la ligue de football professionnel dont il a démissionné pour manque de transparence dans la collaboration avec la fédération tient à apporter son expertise et son management au football guinéen qui, avouons-le tout de suite, n’arrive toujours pas à combler les attentes d’un pays et d’un peuple dont il est chevillé au corps.

Entreprenant, dynamique et visionnaire, KPC constitue un symbole d’exemplarité de la réussite de la jeunesse guinéenne par l’emprunt de l’échelle de l’effort. De la mise en gage de son magnétoscope pour 250 000 GNF, alors qu’il était étudiant à poly, il y a de cela 20 ans, à l’immense empire qu’il a bâti de nos jours, KPC semble avoir toutes les aptitudes pour présider aux destinées de la Féguifoot.

C’est un homme qui sait écouter qui privilégie le travail d’équipe et qui par-dessus tout, fait dans l’extrême humilité quand il s’agit de marquer sa solidarité à ses frères et sœurs guinéens.
Il a le sens du partage dans la discrétion, le respect et la considération, contrairement à beaucoup d’entre ceux qui délient les cordons de la bourse chez nous.

Si l’information de sa candidature se confirme, ce sera un nouveau challenge pour celui qui avait rénové le siège de la ligue de football professionnel et injecté beaucoup d’argent pour son bon fonctionnement avant de rendre le tablier.

Il s’agira d’imprimer à la feguifoot son esprit managérial et son sens des affaires afin de relever les nombreux défis de notre football qui, avouons le, s’est plus illustré par les scandales à répétition, le désordre, l’impunité et les défaites à la pelle sans que pas une seule fois les autorités de ce pays n’aient interpellé les gestionnaires.
Pourtant, le football, à cause de son extrême popularité en tant que religion des temps modernes, est partout ailleurs géré au palais présidentiel parce qu’il constitue un véritable antidote aux vagues de contestations politiques et sociales.

Malheureusement, on ne l’a pas encore compris à Sékhoutoureya. Peut-être que cette fois-ci ce sera le bon.
En tout cas, KPC, lui-même symbole fort de notre jeunesse, président du Hafia FC, le club patrimoine pour lequel il réalise un terrain à Nongo, aurait choisi les jours tout aussi symboliques du 43e anniversaire du triplé africain de son club, le 18 et l’installation ce 21 décembre du professeur Alpha Condé comme président de la République avec le même slogan « gouverner autrement « .
Bien pensé KPC, le football guinéen a aussi besoin d’être gouverné autrement.

Par Amadou Diouldé Diallo

Journaliste-historien

Source: Guineematin.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here