Accueil Fashion Journée mondiale de la liberté de la presse : la Guinée marque...

Journée mondiale de la liberté de la presse : la Guinée marque l’évènement autour des tables rondes

358
0

Le Ministre d’État, Ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises a présidé ce vendredi la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse. Tibou Kamara était en compagnie du  ministre de l’Information et de la Communication, et  celui de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté. A leurs coté également se trouvaient la conseillère en communication du Président de la République et la vice-présidente de la Haute Autorité de la Communication.

La célébration de cette journée est une occasion d’évaluer les réalisations du secteur des médias, ainsi que le statut de la liberté de la presse et la protection de son indépendance au niveau mondial. C’est pourquoi, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a choisi comme thème de cette 26ème commémoration de la journée mondiale de la liberté de la presse « médias pour la démocratie : journalisme et élections dans une époque de désinformation ».

Ici en Guinée, à l’initiative du Ministère de l’Information et de la Communication, l’accent est mis sur la « responsabilité du journaliste dans le traitement des informations relatives au renforcement de la démocratie notamment dans l’environnement numérique ». A travers des débats ouverts entre professionnels de média, membres du Gouvernement et acteurs de la société civile l’objectif est d’identifier les défis actuels auxquels les médias sont confrontés en période électorale mais aussi mettre en évidence le rôle des médias pour promouvoir le processus démocratique dans le pays.

Justement au nom des professionnels des médias, Amadou Tham Camara Président de l’Association Guinéenne de la Presse en Ligne a clairement précisé la nécessité de soutenir les hommes et femmes de médias qui vivent des heures difficiles dans l’exercice de leur métier, tant sur le plan matériel que sécuritaire. Selon le représentant des associations de presse, les médias en tant qu’entreprises ne font pas exception à cette précarité indescriptible qui tire vers le bas et menace de façon sérieuse la continuité et la lucidité dans la pertinence des structures de presse.

Pour sa part, la représentante de la Présidente de la Haute Autorité de la Communication, a affirmé que dans une Guinée qui ambitionne d’être un pays émergent à l’horizon 2040, le rôle des médias libres et professionnels est fondamental dans l’œuvre de reconstruction nationale. C’est pourquoi Hawa Camille Camara a réitéré qu’il est essentiel que tous les acteurs mutualisent les efforts pour transformer nos médias en de vraies entreprises de presse qui jouent pleinement leur rôle de promoteur de la démocratie et du développement économique et social.

Pour le Ministre de l’Information et de la Communication, l’ère numérique, fondée sur un développement des technologies de la communication est à la base de nombreuses interrogations dans notre pays notamment en ce qui concerne les défis liés à l’exercice de la profession de journaliste dans ce nouveau contexte. Selon Amara Somparé, si l’ère numérique favorise la diversité de sources, elle n’en garantit point l’exactitude, encore moins la moralité. Les possibilités de montage virtuel offertes par cette technique ne contribuent point à crédibiliser les produits véhiculés par ces sites ou supports précise-t-il.

Le Ministre Amara Somparé a également noté que les propos d’aujourd’hui sont une invite à la réflexion. La présente rencontre est une opportunité qui s’offre aux journalistes et autres intervenants du système national d’information de notre pays, de jeter un regard rétrospectif sur la santé de l’environnement professionnel de notre presse de faire un diagnostic et envisager les traitements adaptés à notre société conclut le ministre Amara Somparé.

Représentant le Premier Ministre Chef du Gouvernement à cette célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, le Ministre d’État, Ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises a tout d’abord affirmé que la presse pour un pays est ce qu’est la météo pour le temps. Car selon lui, à travers la presse on peut connaitre l’état d’opinion d’un pays. Poursuivant, le Ministre Tibou Kamara a assuré que l’équipe gouvernementale dirigée par Ibrahima Kassory Fofana à travers les orientations très claires du Président de la République Alpha Condé souhaite accompagner la presse parce qu’il est de sa responsabilité de le faire en tant qu’acteur majeur dans notre pays en général et essentiel à la vitalité de notre démocratie.

Pour finir, le Ministre d’État, Ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises dira que la liberté de la presse ne doit pas être donnée par le Gouvernement car c’est une conquête de tous les instants et  une aspiration profonde du peuple de Guinée.

Il faut préciser que cette célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse a été marquée par l’inauguration des nouvelles installations de la maison de la presse à Kipé dans la commune de Ratoma.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here