Home Economie Guinée : les revenus miniers payés à l’Etat s’élèvent à 500 millions...

Guinée : les revenus miniers payés à l’Etat s’élèvent à 500 millions de dollars (rapport)

564
0

Les revenus miniers perçus par l’Etat guinéen (administrations publiques et communautés locales) s’élèvent à plus de 500 millions de dollars en 2017, contre plus de 345 millions de dollars en 2016, soit une augmentation de 46,33%, selon le rapport 2017 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), publié vendredi par le ministère des Mines et de la Géologie.

Le rapport de l’ITIE révèle que la contribution du secteur minier dans l’économie nationale est de 15% du Produit intérieur brut (PIB), 32% des recettes de l’Etat guinéen et 78% des exportations pour le pays.

L’écart global entre les paiements effectués par les sociétés minières et les revenus perçus par l’administration publique est de 0,37% (contre 0,80% prévu par le comité de pilotage et 1% admis par le secrétariat international de l’ITIE).

Pour le compte des revenus payés à l’Etat et qui portent généralement sur les divers impôts, taxes et redevances, ainsi que les dividendes payés aux administrations financières, le rapport précise que ces revenus courants payés par les sociétés minières à l’Etat ont plus que doublé (+126%) entre 2010 et 2017, passant de 219 millions de dollars à plus de 500 millions de dollars en 2017.

En ce qui concerne les revenus payés aux communautés et qui portent généralement sur les redevances superficiaires, les compensations financières et la contribution au développement local, ces revenus courants payés par les sociétés minières aux communautés ont significativement augmenté (+83%) entre 2010 et 2017, passant de 6 millions de dollars à 11 millions de dollars en 2017.

Citant le rapport de l’ITIE, le ministère des Mines et de la Géologie précise que celui-ci, portant sur l’exercice 2017, a été élaboré par un cabinet d’expertise externe en respectant toutes les normes reconnues, suivant les critères d’exhaustivité et de fiabilité.

Le critère d’exhaustivité prouve que le rapport a couvert l’ensemble des sociétés minières évoluant en Guinée ainsi que les régies financières de l’Etat qui perçoivent les payements desdites société minières.

Quant au critère de fiabilité, il se justifie par le fait que toutes les données contenues dans le présent rapport ont été certifiées par la Cour des comptes pour les régies financières de l’Etat et les commissaires aux comptes pour les sociétés minières qui s’acquittent des textes et autres redevances.

Xinhuanews.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here