Home Economie Guinée : la Lonagui retire à « Guinée Games » sa licence...

Guinée : la Lonagui retire à « Guinée Games » sa licence d’exploitation

79
0

L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans les milieux des paris sportifs. Le leader incontesté du marché des jeux de paris sportifs « Guinée Games », dirigé par le richissime homme d’affaires Mamadou « Antonio » Souare, a été pris de court par cette décision du régulateur, la Loterie nationale de Guinée ( Lonagui) qui lui a adressé le lundi 21 juin 2021, une notification de cessation du contrat de concession pour « violation des clauses contractuelles ».

« Le contrat de cessation d’exploitation des jeux (système de grattage, loterie traditionnelle, loto et pronostics sportifs) dont vous êtes bénéficiaires auprès de la Lonagui S.A.U est arrivé à échéance le 19 Avril 2021… » indique la lettre de la Lonagui, le régulateur rattaché à la présidence de la République, adressée à Guinée Games.

La Lonagui rappelle dans son courrier qu’elle avait au préalable engagé des discussions, le 12 février 2021, avec les représentants de la société pour une renégociation du contrat, avant de conclure qu’elle a  » constaté avec sa propre expérience, grâce à l’exploitation du pari et pari sportif, le manque de transparence dans la déclaration des chiffres d’affaires, une situation qui affiche un manque à gagner énorme pour les caisses de l’État pendant toute la durée de son exploitation ».

Estimant que « Guinée Games » n’a jamais respecté pendant toute la durée de sa relation contractuelle les clauses essentielles du contrat initial et de ses avenants, notamment les stipulations sur le partage de masse collectée, la transmission des procès-verbaux de tirage loto, le reversement des gains non enlevés par les parieurs, l’obtention d’une autorisation préalable avant le lancement d’un nouveau jeu non couvert par le contrat de concession, le payement  des droits de licence quel que soit le temps d’exploitation aucours d’une année, etc…

Le régulateur en est arrivé à la conclusion que pour tous ces manquements, il retirait à Guinée Games sa licence d’exploitation et prendra le contrôle de tous les segments physiques et en ligne de ses actifs en cours d’exploitation pour assurer la continuité des services.

Les dessous de cet « overturnment »

L’heure de la disgrâce a-t-elle sonné pour celui que les jeunes inconditionnels du pari sportif appellent affectueusement et avec admiration « Antonio » ? Self made man à l’ambition sans limite, le baron des paris sportifs en Guinée à travers sa compagnie nationale « Guinée Games » ne semble plus en odeur de sainteté avec le pouvoir d’Alpha Condé. C’est en tout cas, ce qu’estime en substance beaucoup d’observateurs avertis. Pour la simple raison que l’impact, l’influence et le capital sympathie dont bénéficie celui qui emploie des milliers de jeunes à travers les guichets de pari dans tout le pays, le PDG du groupe Business Marketing, propriétaire du club de football Horoya AC, président de la Fédération guinéenne de football (Feguifoot) sur le point de céder sa place, PDG du Groupe CIS média etc…feraient de lui un successeur potentiel d’Alpha Condé.

Malgré sa discrétion sur les questions d’ordre politique et son engagement reconnu sur le plan national pour le rayonnement du football guinéen (modernisation et investissements dans les infrastructures avec notamment la construction d’un centre de formation, l’operationalisation et l’homologation du nouveau stade de Nongo offert par la chine, etc…), d’aucun pensent en effet, dans l’entourage du pouvoir qu’il nourrirait des ambitions politiques.

La succession des événements dont ses ennuis judiciaires avec la crise à la Feguifoot, avec en toile de fonds, la bataille à sa succession, sa menace d’arrestation à son domicile, sa renonciation contrainte à la course à la présidence de la Feguifoot et maintenant le retrait brusque et immédiat de sa licence pour « Guinée Games », une entreprise qu’il a développée et modernisée, est assez troublante et déroutante pour un chef d’entreprise qui, jusque-là, semblait plutôt tranquille, en bon terme avec le pouvoir et totalement intouchable aux yeux de la jeunesse guinéenne pour qui il représente un employeur de premiers rangs.

Financialafrique.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here