Home Non classé Opinion Fodé Baldé à Souleymane Doumbouya: « l’on note à défaut de mensonges éhontés,...

Fodé Baldé à Souleymane Doumbouya: « l’on note à défaut de mensonges éhontés, des conseils dépourvus de tout sens »

106
0

A la lecture d’une tribune de Souleymane DOUMBOUYA, du supposé consultant, consacrée au Président Sidya TOURE, l’on note à défaut de mensonges éhontés, des conseils dépourvus de tout sens.

  1. Sur la création du Parti UFR

Le « grand consultant » dont il se revendique n’a pas appris à faire des recherches avant de se prononcer sur un sujet surtout quand il est question de distiller des mensonges sur un homme d’Etat de la trempe du Président Sidya TOURE. Pour son information, l’UFR a été créée et a obtenu son agrément en 1992 alors bien avant la venue de Sidya TOURE à la Primature.

  1. Sur la procédure judiciaire par rapport à la Résidence à la Minière

Sans entrer dans les détails, le « Grand Consultant » conseille au Président Sidya TOURE de renoncer à sa Résidence en abandonnant la procédure judiciaire.

Cette attitude dénote la qualité du consultant qu’il est. Sinon en pareille circonstance, le bon sens impose à ce que l’on réclame plus justice. Mais ce n’est pas étonnant pour des gens qui ont toujours le génie d’avoir l’argent facilement ou encore côtoient des personnes qui se sont servies des caisses publiques.

Ce conseil est tellement étonnant mais surtout inquiétant pour un consultant socio-économique. On demande à une victime de renoncer à sa propriété : où est la logique ? Où est le bon sens ?

Mais le comble du ridicule c’est quand il utilise des arguments fallacieux, éhontés dépourvus de toute vérité et de toute science. Sinon il lui suffit tout simplement de faire une analyse débarrassée de la haine sur les différents systèmes politiques des ères Sékou TOURE et Général Lansana CONTE. En sa qualité de consultant socio-économique, ce qui reste à prouver, il devrait comprendre le changement idéologique intervenu sous CONTE pour basculer dans le monde libéral et tout ce qui va avec.

Pour ce qui est de la procédure judiciaire, elle suivra son cours. En effet, cela fait désormais plus de cinq mois que l’affaire est pendante devant la justice. À chaque fois, ce sont les Avocats du Patrimoine Bâti qui demandent report afin de réunir les documents qu’on ne voit jamais. Voilà pourquoi certains observateurs estiment que cette affaire est déjà classée par ce régime. Toutefois, le combat juridique continuera.

Mieux, il faut le rappeler pour la mémoire collective que le Ministre Mory CONDE avait déjà anticipé en affirmant à N’Zérékoré que même si le Droit avait été dit, ils (certainement et le CNRD) récupéreront la Résidence pour cause d’utilité publique. Cela devrait servir d’éléments d’appréciation à un consultant pour appréhender la volonté de nuire, de spolier.

Mais tout ça ne semble guère l’intéresser. Il faut que le Président Sidya TOURE renonce comme si les fonds investis à ce niveau seraient venus de sa poche.

  1. Le Président Sidya TOURE serait même fini

Pour lui, le Président Sidya TOURE gagnerait à renoncer pour garder une meilleure image de lui car il serait fini. Cette expression me rappelle quelqu’un qui a toujours prêché la fin de l’UFR sans y parvenir. Il en est fini plutôt !

Pour soutenir sa thèse, il ment froidement comme le monstre froid dont parlait Zarathoustra en affirmant que le Président Sidya TOURE serait malade et a un âge avancé. Depuis plusieurs années, lui, le supposé consultant et ses amis d’hier ont toujours brandi cet argument sans produire la moindre preuve. Pour son information, le Président Sidya TOURE se porte très bien et est déterminé plus que jamais à continuer le combat pour la démocratie, l’État de droit et la liberté en Guinée. Mieux avant toute élection présidentielle, une visite médicale des candidats est faite par des médecins assermentés qui attestent ou non de la capacité du candidat à postuler.

Ce sont en vérité des détails qu’un consultant fût-il sociopolitique devrait savoir ! Mais hélas !

S’agissant de son âge avancé, un consultant devrait avoir un minimum de bagage intellectuel pouvant lui permettre d’élargir son champ d’analyse et voir ce qui se passe ailleurs (USA). Un consultant devrait aussi savoir que le seul pouvoir des urnes permet de disqualifier un candidat dans une démocratie.

En somme, la tribune de Souleymane DOUMBOUYA révèle le niveau de haine qu’il a toujours nourri contre le Président Sidya TOURE tant les mensonges éhontés sont nombreux que ces conseils sont dépourvus de bon sens.

A ce stade et pour le moment, la préoccupation du Président Sidya TOURE et celle de l’UFR se trouvent ailleurs, celle de la lutte pour la mise en place d’un cadre de dialogue inclusif pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Pour sa Résidence, il reste convaincu que cela lui a été spolié et lui sera rendue un jour tôt ou tard.

L’un des malheurs de notre pays, c’est l’appropriation des titres ronflants ! Consultant socio-économique avec un tel raisonnement ! Que Dieu sauve la Guinée !

Pour le moment, focus sur le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Fodé Baldé