Accueil Sport Déconfiture du Syli à la CAN : Antonio charge Paul Put

Déconfiture du Syli à la CAN : Antonio charge Paul Put

208
0

Après la débâcle du Syli national à la CAN 2019 en Egypte, Antonio Souaré, président de la FEGUIFOOt, dégaine sur l’entraineur Paul Put. Il accuse ce dernier, qu’il a lui-même recruté, de corruption.

Dans une sortie musclée, le patron du football guinéen, affirme que  « son salaire qui se chiffre à 30 000 euros le mois, de tous les entraîneurs de notre histoire, il est le mieux payé, le mieux logé, qui a le meilleur traitement. Il occupe un appartement dont la mensualité nous coûte six mille euros. Seulement pour les médicaments pour cette CAN, ça coûté 32 000 euros à l’Etat ».

Raison pour laquelle, Antonio Souaré demande des comptes à Paul Put, faute de quoi, la fédération prendra sa responsabilité. Plus grave, il l’accuse de corruption…

 «  J’ai dit Paul vous avez eu des comportements sur lesquels nous ne sommes pas d’accord. J’ai posé des questions sur des joueurs comme Paugba, Konkolè qui nous ont aidé à nous qualifier. J’ai cité d’autres joueurs. Mais chaque fois qu’on parle d’un joueurs, il nous dit ce joueur vient d’avoir un club, il n’a joué que deux matchs ou il ne joue pas, Sadio Diallo est en deuxième division, d’ici là tu vas prendre des joueurs de nationale.

…Il parait, je ne peux le confirmer pour le moment, que des membres du staff disent être rackettés sur les primes qu’ils reçoivent. Je demande est-ce vrai ?  il y a des gens qui peuvent témoigner qu’on leur disait : si tu ne payes pas ici tu payeras en Belgique. J’ai dit si ça s’avère vrai, il ne pourra  plus jamais entrainer dans sa vie. Il faut qu’il fasse un rapport immédiatement. S’il ne prend pas ses responsabilités, nous prendrons nos miennes. Mais le football guinéen marchera et il faut qu’on l’assume ».

Poursuivant, il ajoute « Il oublie que c’est moi qui l’ai recruté, tous les textos envoyés aux joueurs sont tombés dans mes mains, les incitant à demander 30 000 euros comme prime ».

Les Guinéens, déçus de la prestation de leur équipe de football, veulent outre la vérité mais aussi des sanctions exemplaires.

Nombre d’observateurs estiment que le football guinéen est mal géré. De la fédération au ministère des Sports, l’incompétence est totale. Récemment, le journaliste sportif guinéen, Amadou Djouldé Diallo soutenu que notre football « est corrompu à l’interne et à l’externe »…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here