Home Politique Déclaration de l’Association « Afrique Emergente »: Le meurtre de Mahmoud Barry,...

Déclaration de l’Association « Afrique Emergente »: Le meurtre de Mahmoud Barry, un crime odieux et raciste…

609
0

Le meutre de l’enseignant chercheur guinéen de 31 ans, Mahmoud Barry, le 19 juillet 2019 à Rouen (France) peu avant la finale de la CAN 2019, Sénégal- Algérie au Caire, est un crime odieux et raciste. Son assassin, un Français d’origine turque, identifié grâce aux caméras de vidéos surveillance a été arrêté 72 heures plus tard et entendu. Les premières enquêtes révélées au grand public attestent que l’individu était connu de services de police et avait des antécédents psychiatriques. C’est du moins la thèse pour le moment avancée par la justice. Ce qui amène le Procureur de Rouen d’ordonner son hospitalisation.

Pendant ces temps, la Guinée entière et la diaspora africaine pleurent ce jeune enseignant qui venait à peine de soutenir avec brio sa thèse de doctorat en Droit à l’Université de Rouen. Ses amis et proches le qualifient de brillant, sérieux, pacifiste, rigoureux et conciliateur. La diversité de son réseau d’amis guinéens et d’autres nationalités corrobore ces qualificatifs tant élogieux.

Plus amer encore est que Mahmoud Barry, au-delà qu’il laisse derrière lui une jeune veuve et une petite fille de deux ans, est venu de loin rapportent ses proches. Seuls  le travail, l’abnégation et l’envie de réussir ont été ses motivations. Et il nourrissait un amour patriotique pour son pays, la Guinée et un désir ardent de rendre à la France, -un pays où il résidait depuis 7 ans-, la monnaie pour lui avoir beaucoup donné. Hélas, il meurt avec ses projets et ses ambitions par le fait du comportement nauséabond d’un raciste. – La thèse est maintenue par le Procureur et est passible d’une peine de 20 ans de prison ferme selon le code pénal français.

Au-delà de ce crime raciste commis par un Français dans le pays qui a donné naissance à la Révolution française et la déclaration de droits de l’homme, l’indignation par tous ceux qui sont épris de l’égalité entre les races doit se traduire par la lutte sans merci contre la discrimination d’où qu’elle vienne. Car Mahmoud Barry a été tué par ce qu’il est Noir. Un crime raciste rappelant l’assassinat d’Amadou Diallo, un autre Guinéen, tué le 4 février 1999 à New York par quatre policiers américains blancs. La question de l’égalité entre les citoyens du monde se pose encore avec acuité en ce XXIème siècle. C’est dire que le combat mené par Marcus Garvey, Mahatma Gandhi, Malcom X, Che Guevara, Kwame Nkrumah, Martin Luter King,  Nelson Mandela, Patrice Lumumba, Amilcar Cabral, Sékou Touré etc…est loin d’être gagné

Néanmoins, il y a une leçon à tirer pour les Guinéens aujourd’hui divisés par la politique et le communautarisme : l’assassinat de Mahmoud Barry, a fait l’objet d’une vive indignation de  tous les fils de la Guinée sans distinction. A en juger la communion dans la douleur manifestée par ses compatriotes à travers les réseaux sociaux. Avant ce cas de figure, le Syli national, était jusque-là l’un des rares symboles servant un vecteur de communion entre les Guinéen de toutes obédiences et de toutes sensibilités confondues. Cet élan de confraternité est à maintenir entre les enfants d’un même pays condamnés à vivre ensemble et bâtir une Nation forte et prospère.

Maintenant que le présumé coupable est mis aux arrêts, osons espérer que la justice sera faite pour notre compatriote. Les combattants de la liberté et de l’égalité entre les races doivent veiller à ce niveau. Les condamnations ne suffisant pas, les actes pacifiques sont à maintenir sans répit pour y arriver.

L’Association Afrique Emergente condamne avec la dernière énergie l’assassinat de l’enseignant chercheur Mahmoud Barry tué à cause de la couleur de sa peau. Quel que soit le statut social et l’état psychique de l’assassin, son crime est raciste, le mobile ignoble.

Par conséquent, l’Association Afrique Emergente invite les autorités guinéennes de continuer à suivre de près l’évolution du dossier ;

Encourage les mouvements de droits de l’
homme de conjuguer les efforts jusqu’au verdict;

Demande à la justice française d’appliquer la loi rien que la loi pour réparer le préjudice causé à toute une race.

Abas le racisme et l’injustice

Pour que vive la paix entre les peuples

Le Bureau Exécutif

Conakry le 26 Juillet 2019

Pour nous contacter :

Tél : 657 73 21 21/664 38 02 73

Courriel : afriquemergente45@gmail.com

A propos de l’Association Afrique Emergente

Afrique Emergente, implantée d’abord en Guinée se donne comme objectif général la valorisation des ressources humaines en misant sur les jeunes et les femmes par la formation, la sensibilisation et la lutte contre la corruption.

Par ces objectifs spécifiques, elle agit pour :

  • La promotion par diverses activités du développement économique, social, culturel ;
  • L’aide à une meilleure gestion des actions de développement local ;
  • La promotion de l’entraide, la solidarité et de l’union entre les citoyens ;
  • La culture du civisme chez les jeunes ;
  • La détection et la promotion de jeunes talents ;
  • La formation d’une nouvelle élite (par la formation en esprit d’entreprise, renforcement des capacités, conscientisation des jeunes contre l’immigration clandestine) ;
  • L’éducation des masses en esprit civique, lutte contre la corruption, la sensibilisation sur la protection de la faune et de la flore.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here