Accueil Economie Décès de Karamokoba Camara : une perte énorme pour la Guinée

Décès de Karamokoba Camara : une perte énorme pour la Guinée

0

C’est avec un cœur meurtri que j’ai appris le décès de Monsieur Karamokoba Camara, des suites de maladie dans la nuit du 8 juillet 2020, aux environs de 21 heures 10 mn, décès survenu à l’hôpital Donka.

Depuis quelques jours, vu l’état de dégradation de sa santé, toute l’administration financière retenait son souffle, tout en invoquant des prières auprès de DIEU le tout-puissant pour son rétablissement. Mais hélas, malgré l’engagement du personnel soignant, le soutien du gouvernement notamment de Monsieur le Premier Ministre, du Ministre de la Santé, du Ministre de l’Economie et des Finances, du Ministre du Budget, du Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, de certains Directeurs Nationaux tels que ceux du Trésor et de de la Dette Publique, de ses anciens collaborateurs, de ses anciens élèves, des parents, amis et autres personnes anonymes, rien n’y fait, la maladie a eu raison de lui.

Qui était Monsieur Karamokoba Camara ?

Né le 1er janvier 1956, Karamokoba Camara était marié et père de quatre enfants.

Economiste spécialisé en finances publiques, Monsieur Karamokoba Camara était parmi les meilleurs étudiants formés dans les universités guinéennes. Je peux affirmer sans le moindre risque de me tromper que la Guinée a perdu l’un des meilleurs spécialistes des finances publiques depuis notre indépendance. Il a effectué plusieurs formations à l’extérieur, notamment à l’Institut International de l’Administration Publique de Paris (IIAP) en 1987-1988 d’où il est sorti major de sa promotion avec félicitation du jury et une lettre de recommandation adressée aux autorités guinéennes.

A son retour au pays, il a rejoint les équipes de formateurs au Centre National de Perfectionnement à la Gestion (CNPG) dans le cadre du projet d’appui à la gestion de l’économie nationale financé par la Banque Mondiale. Il a suivi également une formation à l’Institut du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington sur la « gestion macroéconomique et secteur financier » et « la programmation et politique financières ».

Il était spécialiste du tableau de bord des finances publiques et du tableau des opérations financières de l’État. Il avait une lecture facile de la Situation Monétaire Intégrée (SMI) de la BCRG, sans oublier le Cadrage Macroéconomique du Ministère du Plan.

En 2007 et 2008, il a été co-animateur des ateliers régionaux organisés par le centre régional d’Assistance technique du FMI pour l’Afrique de l’Ouest, organisés respectivement à Cotonou et à Bamako sur la comptabilité de l’Etat et la comptabilité des collectivités locales. De 1988 à 1991, monsieur Karamokoba a été consultant de l’USAID dans le cadre du projet d’assistance au Ministère de l’Agriculture et des Ressources animales en gestion des ressources financières, matérielles et humaines.

Monsieur Camara a assumé de hautes fonctions dans l’administration guinéenne dont les principales sont : Ministre de l’Economie et des Finances, Secrétaire Général du Ministère de l’Economie et des Finances, Directeur National du Trésor et de la Comptabilité Publique et tout dernièrement Secrétaire Exécutif de la Cellule Technique du Suivi des Programmes (CTSP) au Ministère de l’Economie et des Finances.

Au delà de ses responsabilités dans l’administration publique, il fut un enseignant hors-pair et enseignant polyvalent qui pouvait dispenser les cours d’Économie Politique, de Finances Publiques, de Techniques Bancaires, de Comptabilité Publique, de Comptabilité Générale…

L’enseignement est un Métier qu’il a aimé et qu’il exerçait avec beaucoup de dignité, de persévérance, de responsabilité et d’humanisme, malgré son handicap. Monsieur Karamokoba a ainsi vu passer au moins une vingtaine de promotions des universités guinéennes. Il était humble, disponible et très soucieux de la réussite de ses étudiants. Il a transmis ses connaissances à de milliers d’étudiants.

D’ailleurs, je me souviens et me souviendrai toujours de son amour et son don de soi pour ses étudiants.  Au cours des années 1985 à 2000, il a assisté la plupart d’entre nous dans la rédaction des mémoires de fin d’études supérieures, soit en devenant consultant ou alors en donnant des conseils et orientations utiles dans la rédaction desdits mémoires.

Monsieur Karamokoba était simple, courtois et doté d’une mémoire rare et exceptionnelle comme on aime à le dire souvent, il avait une mémoire d’éléphant. Il lui suffisait de lire un document une à deux fois pour en retenir l’essentiel. Il était parmi les meilleurs de sa classe à l’université où il se disputait la première place avec Monsieur Lounceny Nabé, l’actuel Gouverneur de la BCRG. Ils étaient quatre dans ce cas de figure. Les deux autres étaient Monsieur Madikaba Camara ancien Ministre de l’Economie et des Finances actuellement Ministre Conseiller de SE Monsieur le Président de la République Professeur Alpha CONDE et Monsieur Karinka Condé de la Direction générale des douanes.

Monsieur Karamokoba Camara fait partie des cadres qui ont rendu des services inestimables à la nation guinéenne. Il a été de tous les combats au cours des vingt cinq dernières années au Ministère de l’Economie et des Finances. Il fait partie des artisans de la conclusion heureuse de tous les programmes économiques et financiers de la Guinée avec le FMI et la Banque Mondiale, notamment l’atteinte du Point d’achèvement de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) en 2012.

Monsieur Karamokoba Camara a participé à la rédaction de tous les textes fondamentaux régissant le nouveau cadre de la gestion financière publique de la République de Guinée, notamment la Loi organique relative aux Lois de Finances (LORF), le Règlement Général de la Gestion Budgétaire et la Comptabilité Publique (RGBCP) et le Plan Comptable Général de l’Etat.

Grâce à son patriotisme, il a interrompu son confinement tout dernièrement pour venir apporter main forte aux équipes des Ministères Economiques aux discussions sur les appuis financiers de certains partenaires techniques et financiers (PTF) dans le cadre du Plan de riposte économique à la crise du COVID-19.

Techniquement, socialement et humainement irréprochable, Monsieur Karamokoba nous parlait toujours de l’amour qu’il avait pour sa mère qu’il a comblée de joie avant le décès de celle-ci.

Personnellement, j’ai partagé tout avec lui au cours des trente dernières années : formation, assistance, appuis, conseils et surtout ses repas et toujours en compagnie de Ahmadou Sylla l’ancien Directeur National du Budget et madame Mariame SOW, sa secrétaire. Quand il était Secrétaire Général du ministère des finances, à l’heure du déjeuner, il ne commençait jamais son déjeuner sans m’appeler en me demandant pourquoi j’étais en retard.

Il fait partie des cadres qui ont servi notre pays avec honnêteté, désintéressement avec un sens élevé du service public.

Je saisis cette triste occasion pour adresser mes sincères condoléances au peuple de Guinée, au Chef de l’Etat Professeur Alpha CONDE et à son gouvernement, aux ministres des Finances et du Budget, à l’ensemble du personnel de ces deux ministères, particulièrement la direction du trésor et de la comptabilité publique, au Gouverneur de la Banque Centrale, à ses amis, camarades de promotion, ses nombreux anciens étudiants, ainsi qu’à tous ses parents.

Mon frère Mohamed Bill Camara, il faut sécher vos larmes et être fier de votre jeune frère qui a bien servi son pays. Connaissant le caractère humain et religieux de l’homme, je suis sûr que tout ce qu’il a semé sur cette terre de bon, sera sa récompense dans l’au-delà, et nous prions le bon DIEU clément et miséricordieux de le recevoir dans son paradis. Amen.

Mon professeur, mon grand frère, mon ami, mon complice des dossiers techniquement difficiles, repose en paix. Amen.

Mohamed DIARE

Premier Président

Cour des Comptes

Ancien Ministre

Ancien étudiant du défunt

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here