Home Politique Covid-19 ! « Le Conseil scientifique n’a pas vocation à se substituer...

Covid-19 ! « Le Conseil scientifique n’a pas vocation à se substituer aux organes de la riposte » Khader Yacine Barry

219
0

Le discours du ministre de l’Enseignement Supérieur et des Recherches scientifiques, Khader Yacine Barry, à l’occasion du point de presse du Conseil scientifique dont il est le président

Conakry, le 30 avril 2020 –

Chers amis des médias,

Chers invités,

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Scientifique,

Mesdames et Messieurs,

Avant de commencer mon exposé introductif, je voudrais vous demander, en mémoire à tous ceux qui ont été arrachés par la pandémie que traverse notre pays, de bien vouloir observer une minute de silence.

Je vous remercie

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais vous souhaiter la bienvenue dans la salle de conférence du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à l’occasion de ce premier point de presse du Conseil Scientifique de Riposte contre la pandémie de la maladie à Coronavirus (COVID-19).

L’objet de cette rencontre est d’introduire le Conseil auprès de l’opinion nationale et de faciliter la compréhension par tous de sa mission auprès du Gouvernement.

Mais il s’agira surtout pour le Conseil de vous apporter un éclairage sur ses premières recommandations.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, le Conseil a été mis en place sur décision du Président de la République, SE Professeur Alpha CONDE, afin de doter le Gouvernement d’un organe consultatif de riposte.

L’objectif recherché est de renforcer l’efficacité de la réponse nationale et de veiller à ce que les décisions du Gouvernement soient sous-tendues par un rationnel scientifique.

En effet, la propagation du virus, en augmentation régulière dans notre pays, confronte le gouvernement chaque jour à de nouvelles questions, à la fois très concrètes et très complexes, pour protéger les populations.

La gestion de cette crise a révélé le besoin de s’appuyer sur des connaissances scientifiques portant sur des aspects multi dimensionnels de la pandémie et de mobiliser une équipe transdisciplinaire pour mieux aider à la prise de décision.

C’est une innovation en matière de gouvernance des décisions publiques qui atteste d’une volonté politique forte de gérer la crise avec la plus grande efficacité et en toute transparence.

Mesdames et Messieurs,

La mission du Conseil est donc celle d’assurer une mission de vieille, d’analyse et de conseil dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire.

Il est important de retenir que le Conseil a vocation à formuler des recommandations au Gouvernement sur les questions relatives à la gestion et à l’évolution de la situation sanitaire, sociale et économique relative au COVID-19.

Il n’a pas vocation à se substituer aux organes de la riposte.

C’est un organe complémentaire et un outil d’aide à la décision du Gouvernement.

Je voudrais rappeler que le Conseil, placé sous l’autorité du Premier Ministre, travaille en étroite collaboration avec le Comité Interministériel de Riposte, le Ministère de la Santé, l’ANSS, ainsi que les autres acteurs institutionnels impliqués dans la riposte.

En ce qui concerne le Ministère en charge de la recherche,  il est le département de tutelle.

Il a essentiellement pour rôle d’assurer la coordination entre le Conseil et le Gouvernement, d’assurer une supervision au niveau technique et de créer les conditions institutionnelles, matérielles et financières nécessaires à l’exécution de sa mission.

Mesdames et Messieurs,

Le Conseil a la responsabilité d’agir en toute indépendance avec pour seul objectif la défense de l’intérêt général et le respect de la démarche scientifique.

Conformément aux orientations du Premier Ministre, le Gouvernement restera très attentif à l’ensemble de ses orientations et de ses propositions.

nAu nom du Président de la République et du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, je voudrais saluer l’engagement et la détermination, dont fait preuve le Conseil depuis sa mise en place et la promptitude avec laquelle les travaux ont pu être menés.

Les premiers travaux ont permis d’aboutir à 9 points de recommandation sur la problématique de la chaine de contamination communautaire sur la base d’une analyse situationnelle de la crise.

Mesdames et Messieurs,

Conformément à la volonté du Président de la République, la recherche doit être replacée au cœur de la riposte.

Le Ministère, pour sa part, est engagé à mobiliser la communauté des chercheurs et des praticiens pour intensifier la valorisation des résultats de la recherche au niveau national.

Le Conseil jouera un rôle important dans les orientations et les résultats de ce volet Recherche.

Il me plaît enfin d’introduire les membres du Bureau Exécutif ici présents :

–         Pr Yollande Hyjazi, Présidente

–         Pr Moustapha Keita DIOP, 1er Vice Président

–         Pr Mamadou Yéro BOIRO, 2ème Vice Président

–         Pr Mamadou Aliou BALDE, Rapporteur Général

Sur ces derniers mots, je vous souhaite des échanges constructifs, de nature à apaiser et à informer les populations.

Le Ministère veillera à organiser des rencontres périodiques entre le Conseil Scientifique et la presse pour régulièrement informer l’opinion nationale.

Que Dieu protège la Guinée.

Je vous remercie !

Khader Y. BARRY

Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here