Home Non classé Opinion CNT/Guinée : Dansa Kourouma à l’épreuve de la gouvernance parlementaire (Par Hamza...

CNT/Guinée : Dansa Kourouma à l’épreuve de la gouvernance parlementaire (Par Hamza Bah)

136
0

Près de sept mois après l’installation de ses 81 conseillers, le Conseil National de la Transition poursuit son programme d’activités sous le leadership de Dr Dansa Kourouma, son jeune président. Acteur majeur de la société civile en guinéenne, il est au cœur du régime de transition ouvert depuis le 05 septembre dernier par le CNRD, dont il a su gagner la confiance du président. Mais pour ce natif de Faranah, rien n’est gagné d’avance tant que l’impératif autour des attentes du peuple reste à franchir. Décryptage !

La discipline administrative

Porté à la tête de l’organe législatif de la transition, c’est un homme d’ouverture au renouveau, de discipline et plein de diplomatie qui met tout en œuvre pour gagner le pari d’une transition réussie dans son pays. L’apport de chaque guinéen à l’édification d’une Guinée refondée, c’est bien le créneau du président Dansa et de son équipe à l’hémicycle. Pour se faire, il n’a cessé de multiplier les bons efforts pour améliorer le cadre de travail des conseillers et de l’ensemble des cadres de l’institution. Dans un élan de renouveau, nombreuses sont les réformes initiées pour impulser une meilleure efficacité dans le travail du personnel administratif. Au nombre des actions en cours, il y a notamment : la bancarisation des salaires de tous les travailleurs parlementaires ; l’Audit des dettes de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ; le Contrôle des effectifs et l’Évaluation des compétences à travers la mise en place d’une commission indépendante de vérification physique des travailleurs ; l’Harmonisation des traitements et avantages des travailleurs ; l’Élaboration de la nouvelle grille salariale et du plan de redéploiement des travailleurs dans les différents services ; la mise à disposition d’une ambulance et l’audit fonctionnel de l’infirmerie ; la Mise en place de commissions dont une de passation et l’autre de contrôle des marchés publics ».

L’offensive diplomatique

La nouvelle aventure dans laquelle s’est lancé son pays la Guinée depuis l’avènement au pouvoir du CNRD, Dr Dansa Kourouma le sait bien qu’en tant que haute figure du nouveau régime, son apport dans l’amélioration des relations diplomatiques avec les institutions internationales et autres organisations sous-régionales sera attendu et scruté du côté de Sèkhoutouréyah. Très ouverts d’esprit et bon négociateur, il en fait de la promotion de la diplomatie parlementaire une des priorités du conseil national de la transition. C’est à ce titre que des échanges ont récemment été ouverts à l’occasion de la visite en Guinée du vice-président et Secrétaire général par intérim de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, M. Bruno FUCHS. A travers un exposé en plénière, les conseillers nationaux ont été mieux édifiés sur la question de la diplomatie parlementaire (ses avantages).

L’offensive diplomatique enclenchée par le président du CNT est donc l’illustration de la volonté de rapprochement et d’ouverture de l’institution à ses paires à l’échelle internationale. Une idée si utile que chère au gouvernement de transition logiquement inscrit dans la vision de son président, le Colonel Mamadi Doumbouya.

HAMZAH BAH