Accueil Culture Boubacar Sidy Diallo laisse l’EDG et la presse dans le deuil

Boubacar Sidy Diallo laisse l’EDG et la presse dans le deuil

0

Il s’appelait Boubacar Sidy Diallo et était membre de la Cellule de communication et Relation publique de l’entreprise Électricité de Guinée (EDG). A 47 ans, il a rendu l’âme le dimanche 10 mai 2020 des suites de longue maladie à Conakry.

Les sacrifices du 7e jour ont été organisés dimanche 17 mai 2020 à Cosa, commune de Ratoma à Conakry. Journaliste de son état, il avait intégré la direction de la communication de cette entreprise de gestion commerciale de l’électricité sous le régime du général Lansana Conté, dirigée à l’époque par Titi Faye avec comme adjoint le béninois Sossé Soussou. Tous deux étaient journalistes confirmés avant de choisir le métier de la communication.

Sidy n’a pas été emporté par la Covid-19. Boubacar Sidy Diallo était malade. Souffrait de hoquet depuis des années. En 2012, il avait même fait l’objet d’une évacuation sanitaire vers le Maroc. Rentré au pays, il avait repris du service en qualité d’adjoint au chargé de communication de l’Edg. Son décès afflige ses collègues de l’Edg.

Sa disparition affecte également ses anciens confrères de la presse guinéenne avec lesquels il n’a jamais rompu les liens malgré son changement de statut. Le journaliste Sidy, devenu communicateur d’une entreprise publique d’Etat, a gardé sa place dans la grande famille de la presse guinéenne.

En sa qualité de membre de la première génération de journalistes du secteur privé guinéen des années 90, Boubacar Sidy Diallo est resté si proche de ses confrères qu’il était régulièrement consulté par nombre d’entre eux sur les questions de protocole de conduite menant à l’excellence, et même de procédure à suivre pour maintenir le cap et booster les services commerciaux.

L’homme aimait les bonnes pratiques du métier. Il complimentait ceux qui se maintenaient sur la bonne voie. Encourageait ceux qui s’y éloignaient à se recadrer en respectant les garde-fous. Sidy Diallo était à l’écoute de tous, sans distinction. Il était sociable.

Avec ses collaborateurs de l’EDG, il se sentait aussi en famille. Lors des cérémonies de baptême qu’il organisait, ses collègues se mobilisaient en nombre pour l’honorer de leur présence.

Boubacar Sidy Diallo était originaire de Mali Yembéring au nord de Labé, en Moyenne Guinée. Peul bon teint, il laisse dernière lui une épouse et six enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here