Home Afrique Bissau : la CNE dément tout piratage de son système informatique rapporté...

Bissau : la CNE dément tout piratage de son système informatique rapporté l’hebdomadaire Sabado

303
0

La Commission nationale des élections (CNE) apporte un démenti à la radiodiffusion portugaise (RDP) qui a révélé que des groupes de hackers sont entrés dans l’ordinateur de la Commission nationale des élections et ont dénaturé le résultat final. Dans un communiqué rendu public le samedi 1er février 2020, la Commission informe que «cette supposée enquête est fausse » car «dépourvue de techniques apropriées pour être responsable et crédible ».

D’après la radio portugaise citant l’hebdomadaire SABADO, des pirates de Barreiro, trois personnes au moins de nationalités différentes, ont infiltré l’ordinateur. Tout a été négocié et développé à partir du Portugal. Ces affirmations, d’après le communiqué de la Commission nationale électorale, est dénudé de tout fondement car le système informatique en place n’est pas lié à internet. «Il sert seulement à réunir les procès-verbaux de dépouillement des votes au niveau des régions, notamment, les résultats issus des Commissions régionales des élections, à travers la clé Usb et en format papier dûment signé par les membres de la plénière, y compris les représentants des candidats, ainsi que les délégués du ministère public, en particulier avec chacune des candidatures en possession des procès-verbaux régionaux, transmis pour l’apurement des résultats au niveau national », a expliqué la Commission nationale des élections.

Pour rappel, la Commission nationale des élections a accordé, le 1er janvier 2020, la victoire à Umaro Sissoco Embalo avec 53,55% à l’issue du second tour. Une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) composée de Kalla Ankourao, ministre Nigérien des Affaires étrangères, de Jean Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cedeao, et de Kiridi Bangoura, ministre d’Etat et Secrétaire général à la présidence guinéenne a été dépêchée à Bissau.

Dans ses recommandations, l’institution a demandé la vérification des données du second tour pour lever toute équivoque. L’Union Africaine a aussi invité le Président élu de la Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embalo à la prochaine rencontre des chefs d’Etat de l’Institution. Umaro Sissoco Embalo va, ainsi, prendre part à une première rencontre de l’UA en tant que chef d’Etat.

Source: Bissauactu.com

lejourinfo@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here