Home Non classé Sport Benjamin Mendy jugé non-coupable de six viols, un nouveau procès pour deux...

Benjamin Mendy jugé non-coupable de six viols, un nouveau procès pour deux autres accusations

53
0

Benjamin Mendy a été jugé non-coupable de six viols et d’une agression sexuelle, ce vendredi. Un nouveau procès aura en revanche lieu le 26 juin concernant deux autres accusations sur lesquelles les jurés n’ont pas pu s’accorder.

Après quatorze jours de délibération et cinq mois d’un procès hors normes, les jurés de la Crown Court (l’équivalent d’une cour d’assises) de Chester n’ont pu aboutir à un verdict sur l’intégralité des charges – sept viols, une tentative de viol et une agression sexuelle sur six jeunes femmes – qui visaient Benjamin Mendy en Angleterre, et qu’il nie en bloc. Mais le défenseur de Manchester City (28 ans), dont le sort judiciaire reste incertain, est en partie soulagé, après son acquittement de six viols et d’une agression sexuelle. Concernant ces six viols, le verdict des jurés a été rendu à l’unanimité, le 12 janvier ; une décision qui ne pouvait être dévoilée jusqu’à présent pour des raisons légales.

Pour deux autres accusations, un septième viol et la tentative de viol, les jurés n’ont pu aboutir à une décision, unanime ou majoritaire. Constatant cet échec, le juge Steven Everett les a donc libérés de leur mission, en début d’après-midi, après les avoir remerciés pour leur travail, ainsi que leur « incroyable patience » et leur « endurance » durant ce procès, qui devait durer quinze semaines à l’origine, mais qui a donc pris fin ce vendredi. Et en rassurant ces citoyens britanniques tirés au sort, pour leur expliquer que cette situation (la « décharge » du jury) n’était pas « inhabituelle ».

Le nouveau procès devrait durer deux à trois semaines

En raison de l’absence de décision sur les deux accusations pendantes, un nouveau procès est à venir et il doit se tenir à partir du 26 juin, après demande du procureur, qui a sept jours pour officialiser cette requête. Il devrait durer entre deux et trois semaines. Une audience préliminaire à ce nouveau procès a été programmée le 27 janvier.

Quant au coaccusé, Louis Saha Matturie (sans rapport avec l’ex-attaquant français Louis Saha), présenté comme l’« assistant » et le « fixeur » de Benjamin Mendy, il a également été déclaré non coupable de trois accusations de viols. Le jury n’est pas parvenu à un verdict pour six autres charges -trois viols et trois agressions sexuelles. Les deux hommes, qui étaient jugés ensemble, ont désormais des sorts séparés : le nouveau procès de Matturie doit débuter dans la deuxième quinzaine de septembre. Lors de sa synthèse introductive, le 15 août dernier, à l’entame du procès, le procureur Timothy Cray avait présenté Mendy comme un « prédateur » sexuel et Matturie comme un rabatteur qui aurait été chargé de « trouver des jeunes femmes et de créer des situations où elles pouvaient être violées et agressées sexuellement ».

Un verdict difficile à obtenir

Mercredi, le juge Steven Everett avait donné au jury, qui avait débuté ses délibérations le mois dernier, une « majority direction ». Ce qui signifie qu’en l’absence d’unanimité des jurés sur l’intégralité des chefs d’accusation à l’examen, ils avaient la possibilité de livrer un verdict à la majorité. Dans une configuration légèrement dégradée : ce jury ne comptait plus que onze membres sur douze (un des jurés – un homme – est excusé pour raisons médicales après une opération). Et ce verdict majoritaire était également difficile à obtenir, car il impliquait que dix jurés sur onze aboutissent à la même décision.

Dans ce cadre, les sept hommes et quatre femmes qui composent la cour n’ont pu tomber tous d’accord. Et face à cette situation, le juge Everett a donc prononcé leur libération et leur retour à la maison. Alors que le champion du monde 2018, de son côté, n’en a pas encore fini avec la justice britannique.

Lequipe.fr