Home Politique Bah Oury dénonce : ‘’Soronkoni, lieu de détention extra-judiciaire des opposants ‘’

Bah Oury dénonce : ‘’Soronkoni, lieu de détention extra-judiciaire des opposants ‘’

115
0

L’opposant Bah Oury dénonce avec véhémence le sort réservé aux opposants arrêtés et conduits au camp militaire de Soronkoni, devenu  à son entendement un lieu de détention extra-judiciaire des personnes arrêtées pour leur opinion politique.

« Le camp militaire de Soronkoni est transformé en lieu de détention extra-judiciaire de détenus à caractère politique. Plus de 40 activistes politiques et de la société civile de la Guinée- Forestière y sont transférés. C’est une dérive répressive très grave. » écrit le président du parti UDD, faisant partie du Front national de la défense de la Constitution avant de se demander « Avons-nous oublié le passé ? »

Certes son écrit est posté avant la sortie de l’avocat à la Cour, Me Salif Béavogui qui a rapporté que les militants du FNDC arrêtés à N’Zérékoré après les violences meurtrières intervenues dans cette région se trouvent détenus à la prison civile de Kankan. Car, avant la sortie de l’avocat du FNDC, on les croyait au camp militaire de Soronkoni, à quelques kilomètres de la ville de Kankan.

Déjà, plusieurs militants du FNDC arrêtés à Conakry avaient été détenus dans cette caserne où ils ont fait objet des tortures physiques et morales avant d’être largués nuitamment à Kagbélen. Des cas souvent dénoncés par les militants des droits de l’homme et les médias.

Lejour.info

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here