Home International Avortement illicite: une Américaine et sa fille incriminées par des chats sur...

Avortement illicite: une Américaine et sa fille incriminées par des chats sur Facebook

131
0

Selon la presse, Facebook a remis à la police une copie des conversations privées entre une mère et sa fille adolescente. Les autorités s’appuient sur ces échanges pour les accuser d’avoir avorté illégalement et d’avoir dissimulé le fœtus.

Au Nebraska, une quadragénaire et sa fille de 17 ans sont accusées d’avoir pratiqué un avortement illégal et d’avoir dissimulé un fœtus après que la police a obtenu l’historique de leurs conversations privées sur Facebook.

Selon le quotidien USA Today, en 2010 les législateurs de l’État ont adopté une loi qui limite à 20 semaines le moment où une interruption volontaire de grossesse peut être pratiquée. Or, selon la police, Celeste Burgess et sa mère Jessica Burgess, ont acheté un médicament appelé Pregnot conçu pour mettre fin à une grossesse et l’ont utilisé pour faire avorter le jeune fille après 24 semaines de grossesse.

Selon un article de Motherboard, la justice s’appuie sur des preuves provenant des messages Facebook privés de l’adolescente, obtenus directement de Facebook par ordonnance d’un tribunal, qui montrent que la mère et la fille se sont accordées pour acheter ce médicament en ligne afin de provoquer l’avortement, puis elles se sont débarrassées du fœtus.

Jessica Burgess, 41 ans, est inculpée de cinq chefs d’accusation dont dissimulation illicite d’un cadavre. Celeste fait face à trois chefs d’accusation et elle sera jugée comme une adulte.

VOA