Accueil Politique Alpha Condé a «pris acte» de l’invitation à se présenter à la...

Alpha Condé a «pris acte» de l’invitation à se présenter à la présidentielle

0

Le président guinéen Alpha Condé, 82 ans, fait durer le suspense en annonçant, jeudi 6 août, avoir « pris acte » de l’appel de son parti à se présenter à un troisième mandat lors de l’élection présidentielle prévue en octobre. Pour accepter cette proposition, le président guinéen pose quelques conditions.

« Il est temps de décliner notre choix, notre choix s’appelle Alpha Condé. » Après cette lecture de la résolution finale de la convention par Hadja Nantou Chérif, la coordinatrice nationale du RPG, les participants n’attendaient plus que la réponse d’Alpha Condé. « Je prends acte, je vous ai entendu, je prends acte. Mais, si vous voulez que j’accepte votre proposition, il faut que je sois sûr que vous vous engagez à ce que le RPG soit ce qu’il était au début, c’est-à-dire un parti qui n’oublie personne. »

« L’acte est déjà posé »

Donc, le suspense continue, même si pour les inconditionnels il n’y a plus l’ombre d’un doute, Alpha Condé est partant pour un nouveau mandat. « Je suis satisfait de la réponse qui a été donnée par le président de la République, le président candidat, confie Malick Sankon, président de la Commission d’organisation de la convention. Mon interprétation est que l’acte est déjà posé et il sera notre candidat pour aller à l’élection présidentielle. Je suis affirmatif, c’est un oui ».

Hadja Djénè Saran Camara, membre du bureau politique national du parti, ajoute : « Je crois qu’il faut positiver le discours du président de la République. C’est normal qu’il réagisse comme ça, c’est un chef, c’est un politicien ».

Partira, partira pas, la réponse est dans quelques semaines puisque théoriquement les élections sont prévues le 18 octobre prochain.

La réaction de Cellou Dalein Diallo 

Pour Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition et président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), joint par Kpénahi Traoré du service Afrique de RFI, cette décision n’est pas une surprise.

« C’est l’aboutissement d’un processus qu’Alpha a déclenché depuis bientôt un an et qui est passé par le changement de Constitution, dont le seul objectif était de pouvoir s’octroyer une présidence à vie. Il a violé l’ancienne Constitution, il a fait adopter dans la douleur, sans la participation du peuple, cette nouvelle Constitution, mais les Guinéens lui ont montré leur opposition à cette présidence à vie… »

RFI : Alpha Condé a dit qu’il prenait acte de cette proposition de son parti. Est-ce que, le fait qu’Alassane Ouattara est confirmé pour être candidat pour un troisième mandat, cela ouvre la voie à Alpha Condé également pour faire de même ?

« Alpha s’est ouvert cette voie par la violence. Il a emprisonné des milliers de personnes. Donc, quelle que soit l’attitude d’Alassane Ouattara, Alpha, lui, il va continuer à dérouler son agenda, mais le peuple guinéen n’a pas dit encore son dernier mot ».

RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here