Home Economie Affaire Air Guinée : « Pourquoi ne va-t-on pas cherché la Nigerianne...

Affaire Air Guinée : « Pourquoi ne va-t-on pas cherché la Nigerianne qui avait acheté les deux gros Boeing ? » s’interroge Mamadou Sylla

247
0
Affaire Air Guinée : « Pourquoi ne va-t-on pas cherché la Nigerianne qui avait acheté les deux gros Boeings ? » s’interroge Mamadou Sylla

Poursuivi devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières (CRIEF) pour « des faits présumés de détournements de deniers publics, enrichissement illicite, corruption et blanchiment de capitaux » dans le dossier dit ‘’Vente d’Air Guinée’’, l’homme d’affaires et leader politique, Mamadou Sylla, a répliqué à sa manière aux propos du Procureur spécial près cette Cour, Aly Touré, qui lors de sa conférence de presse tenue le vendredi dernier, a soutenu « qu’aucune règle basique de passation de marché n’a été respectée .» lors de cette vente en 2002. Le président du parti s’est exprimé ce samedi 16 juillet devant les militants de son parti UDG (Union démocratique de Guinée) à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire.

L’ancien proche de Lansana Conté qui promet de répondre à la convocation de la CRIEF le 20 juillet prochain, estime que le but recherché en réveillant ce dossier 20 ans après n’est autre que de ternir la réputation des hommes sincères qui se battent toujours pour l’intérêt du pays.

Les riches sont indésirables en Guinée

«Les gens ici n’aiment pas un homme qui se bat. On ne veut pas un homme riche en Guinée. Je suis Guinéen mais les Guinéens sont très haineux, ils ne veulent pas de quelqu’un qui  a réussi. C’est cela tout simplement. Sinon parce que c’est un Guinéen, parce que c’est Elhadj Mamadou Sylla qui a acheté l’avion là, parce que j’ai acheté ça dans un atelier à Tel-Aviv et l’avion il fallait dépenser jusqu’à 2 millions et quelques dollars pour que ça vienne.

 Le CMRN avait déjà vendu les deux gros Boeings à une Nigériane

Quant à la question de savoir si c’était le seul avion, il y avait trois (3) avions. Quand Sékou Touré mourait, il a laissé trois avions et ces trois avions là, les deux autres qui ont été vendus par le CMRN à l’époque étaient plus gros que ce que moi j’ai acheté. Ils étaient non seulement plus neufs en âge mais également plus gros en capacité car c’est des avions qui avant, transportaient même les pèlerins à La Mecque. On n’avait pas besoin de prendre d’autres compagnies.

Moi j’ai acheté le plus vieux, le plus petit

« Mais quand les militaires sont venus, le CMRN à l’époque avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, ils ont trouvé que ce n’était pas rentable et qu’au lieu que l’État se mette à exploiter ces avions-là, alors ils ont vendu. Et c’est une dame au Nigeria qui a acheté les deux avions. Ça fait longtemps, car c’est depuis début 84-85 comme ça. Et moi, c’est l’avion le plus vieux et le plus petit que j’ai acheté. On m’a facturé ça à 5 millions de dollars, mais trop cher, deux fois plus cher. J’ai acheté le même type d’avion plus récent que l’ancien Air Guinée m’a vendu, et ça je l’ai acheté à 2 millions de dollars. 2 millions de dollars et même capacité que celui qui fait du bruit aujourd’hui. Donc vous voyez, c’est parce que c’est un guinéen qui a acheté.

Pourquoi on ne va pas chercher cette dame au Nigeria ?

Pourquoi on ne va pas chercher la femme qui a acheté les deux gros avions ? Pourquoi depuis que l’affaire-là a commencé, depuis le temps Alpha jusqu’à maintenant, pourquoi on ne cherche pas les deux avions ? C’est parce que c’est pas des Guinéens. Tout simplement parce qu’on ne veut pas le bonheur des guinéens ».

A rappeler que deux autres anciens ministres de Lansana Conté sont poursuivis par la CRIEF pour cette affaire de vente d’Air Guinée : Cheick Amadou Camara, de l’Economie et des Finances et Cellou Dalein Diallo, qui était aux Transports au moment des faits.

Le Jour